Tiens, voilà un petit bout de temps qu'il n'y a plus de nouvelles recettes... C'est vrai, mais les chaleurs estivales ne se prêtent pas du tout à l'utilisation des poêles et du four. Enfin, que nos familles se rassurent, on mange quand même !

Et puis, il faut avouer que certaines tentatives d'innovation se sont révélées être des échecs. J'avais profité de l'absence de Laurent en juin pour tester les spaghetti alla seppiola, c'est-à-dire aux sèches. Ce fut... hum... disons noir ! Je n'ai pas vu ce que je mangeais, mon plat était devenu tout noir. Rrrr ! Quelle idée ont les sèches d'avoir des poches d'encre qu'elles vident pour embrouiller leurs ennemis ! J'en ai conclu que la sèche, c'est meilleur au restaurant (oui, à Venise j'avais fait le test, et c'était très bon). C'est Laurent qui a eu raison de s'éclipser pour ce repas-échec.

La deuxième (et seconde) tentative fut le cheese cake. J'ai d'excellents souvenirs de cheese cakes, tous les parfums aussi bons les uns que les autres, dévorés au Canada. C'est tellement lourd (ou les parts étaient énormes) qu'on prévoyait de ne manger que ça pour le repas. Je me souviens du Mint-Chocolate, mon préféré. Et bien j'ai voulu m'y frotter et... je n'aurais jamais dû! Le résultat fut désastreux... et le pire c'est que je n'ai pas compris pourquoi: j'ai suivi la recette, et la recette choisie était fiable ! Laurent a sa petite idée là-dessus: c'est lié tout simplement à la nature du cheese-cake... selon lui on ne pourrait pas mélanger un gâteau avec du fromage pour faire un bon dessert. De toute manière, il n'aime pas le cheese-cake, alors qu'est ce qu'il peut bien y connaître ;-) Bref, résultat des courses, le cheese-cake a fini à la poubelle, c'est bien la première fois que cela m'arrive !

Mais rassurez-vous ces recettes ne figurent pas sur le blog !