Chose promise, chose due. Les passionés de voyages vont être contents puisqu'aujourd'hui je vais vous raconter la semaine que j'ai passé à Graz (ordre chronologique oblige). Avec ses 300 000 habitants environ, Graz est la seconde ville d'Autriche derrière Vienne la capitale. C'est une ville avec une longue tradition universitaire puisqu'elle compte pas moins de 6 universités pour 40 000 étudiants. Située au bord de la rivière Mur au sud-est du pays, son centre historique est l'un des mieux conservés d'Europe Centrale... il a d'ailleurs été ajouté sur la liste du patrimoine mondiale de l'UNESCO.

Architecture d'avant-garde à Graz Après ces quelques considérations officielles, plongeons dans le coeur du sujet... à savoir la visite. Bien que j'y suis resté une semaine, 2 jours suffisent pour voir l'essentiel à mon avis. Mais je n'y allais pas uniquement pour visiter donc... Selon moi, la particularité de Graz est de voir se cotoyer des bâtiments anciens et des édifices d'art moderne. Deux édifices en particulier peuvent attirer notre attention : l'île sur la Mur, et le Kunsthaus (musée d'art moderne). L'île sur la Mur ressemble à une coquille flottante posée sur le fleuve et reliée à la terre ferme par deux ponts. Elle habrite un petit amphitéâtre à ciel ouvert et un café type lounge. Le Kunsthaus a été dessiné par les architectes Peter Cook et Colin Fournier ; le jeu consiste à deviner à quoi ça ressemble... quelques idées peuvent être une genre de pieuvre avec les tentacules coupées ou alors les pies d'une vache...

Tour de l'Horloge à Graz Mais l'emblême de Graz reste celui qu'on voit sur toutes les cartes postales, à savoir la tour de l'Horloge. Bâtie au XIIIe siècle, elle donne l'heure exacte depuis. Elle est située sur la colline appelée Schlossberg de laquelle on peut contempler les toits de la ville. Pour grimper sur cette colline, plusieurs options s'offrent au visiteur : un funiculaire (toujours intéressant à prendre car on découvre petit à petit les toits de la ville sans se fatiguer), des escaliers abruptes, ou encore un petit chemin romantique au coeur des arbres. Une fois sur la colline, il faut également en profiter pour voir le beffroi, le bastion avec ses quelques canons et ses murs de 6m d'épaisseur, ou encore la scène des casemates qui sert aujourd'hui de cadre à de somptueux concerts et opéras pour lesquels il faut réserver un an à l'avance !

Herzogshof à Graz Pour terminer, il faut évidemment faire un tour dans le centre historique en parcourant les petites rues à pieds. Comme il n'est pas très grand, on peut sans problème avoir envie de se perdre pour ne pas avoir le nez sur la carte. N'hésitez pas à entrer dans les cours intérieurs car Graz est célèbre pour cela aussi... certaines accueillent des concerts de Jazz en été, alors que d'autres sont les terrasses de restaurant tout à fait intéressant ! Pour les restaurants et la vie nocturne, il faut se diriger vers la Mehlplatz et la Färberplatz... ce quartier est surnommé le "triangle des Bermudes" car il comporte un bon nombre de restaurants et de cafés. Pas loin de là se trouve la carillon qui, à 11h, 15h et 18h précises, ouvre les deux battants de sa fenêtre pour découvrir un couple de figurines en costume traditionnel qui danse au son du carillon pendant quelques secondes. Enfin, ne manquez surtout pas toutes les façades plus travaillées les unes que les autres... ma préférée est sans aucun doute le Herzogshof dont la façade est recouverte de fresques et de peintures.