Bon, voilà presque 5 mois que je suis ici (6 pour Laurent). Faisons la classique liste: "yapa en Italie" et "yapa en France". Commençons par ce qui nous manque en Italie. Heu, la famille, les amis... bien sûr, mais on parle là de ce qui est spécifique à l'Italie, ok? Alors je sens que ce sera assez tourné alimentaire, enfin...

  • le fromage non salé,
  • le chocolat Nestlé et la Maizena pour faire les gâteaux,
  • l'agneau autrement qu'en ribs,
  • la cassonade belge pour les crêpes (ça c'est seulement pour moi, pas pour Laurent),
  • le sirop et les Princes pour le goûter (ouh ! quelle horreur leur sirop aux colorants et arômes chimiques, pourtant je ne suis pas compliquée),
  • accessoirement ils connaissent pas trop la semoule de couscous (pour le taboulé à manger sur la plage... mais on arrive quand même à en trouver) et les haricots rouges (utiles pour le Chili con carne),
  • des magasins, grand, avec du choix, bien rangés, où l'on peut faire son choix tranquillement sans vendeur... que ce soit pour les habits, le bricolage ou autre,
  • et puis aussi une Fnac : ici on va à la librairie pour les livres, chez le disquaire pour les disques, etc.

Et puis maintenant, les avantages de la vie en Italie :

  • des km de pâtes, une sorte de riz selon la recette et des tomates en conserve sous toutes les formes,
  • plein de fruits nouveaux ... du moins qu'on ne mange pas dans le Nord (figue d'Inde, nespola, melon vert par ex),
  • on mange de la viande de cheval... à défaut de veau,
  • il y a aussi toute sorte de fruits de mers, comme le poulpe, les oursins ou la sèche (mais on n'a pas - encore - osé essayer),
  • des églises à chaque coin de rue (c'est sur, c'est un avantage ça?),
  • et bien sur, la mer, le soleil et les températures douces même en hiver, mais aussi les violentes pluies d'automne.

Certes cette dernière liste est plus courte, mais ça ne veut rien dire, j'oublie sûrement plein de choses !