Billets de la catégorie "Cuisine"

Samedi 14 octobre 2006

Tortelli à la ricotta forte et sa sauce estivale au melon et basilic

Voici une recette qui traîne depuis quelques mois : testée pour vous, approuvée par nous et en attente de parution sur le blog. Mais il faut dire que Laurent est tellement bavard, qu'il me laisse peu la parole sur ce blog ! Non, ce n'est pas vrai... Alors j'ai de nouveau sorti ma machine à pâtes chérie pour ces tortelli à la ricotta forte, selon une recette de Cenzina du blog italiano-flammand Le Petit Brocoli Illustré. Je l'ai arrangée (simplifiée ?) à ma façon, alors n'hésitez pas à aller voir aussi la recette originale... avec des cerises !

Mais parlons un peu de l'ingrédient principal : la ricotta forte (prononcer fortè). C'est un produit typique de notre région, les Pouilles... il ne sera peut être pas facile à trouver chez vous... mais ça vaut le coup de chercher un peu (sinon, on ouvrira un import-export France-Italie...). Ce n'est pas tout à fait un formage, mais presque. Ca a la consistance d'une crème très très épaisse, un concentré de saveurs, si fort, qu'il m'est impossible d'en lécher la cuillère ! Alors pour adoucir le goût, elle est associée à la ricotta fraîche... Délicieuse association ! Le tout relevé avec une subtile sauce, archi fraîche, au melon et basilic.

Tortelli à la ricotta forte

Ingrédients pour les tortelli:

  • 200g de farine,
  • 2 oeufs,
  • 25g de ricotta de brebis fraîche,
  • 25g de ricotta fumée,
  • sel,
  • poivre,
  • une échalote.

Ingrédients pour la sauce:

  • 100g de melon,
  • huile d'olives,
  • basilic,
  • parmesan.

1. La pâte à pâtes - Mélanger la farine, les oeufs, une pincée de sel et 1 cuillère à soupe d'huile d'olives. Emballer dans un film plastique laisser reposer pendant 1 heure au frais.

2. La farce - Dans une casserole, faire revenir l'échalote hachée dans un peu d'huile. Ajouter les deux types de ricotta, une pincée de sel et de poivre.

3. La sauce - Couper le melon en dés, ajouter une cuillère à soupe d'huile et réduire le tout en coulis à l'aide d'un mixer (ou courageusement à la fourchette...). Ajouter 5-6 belles feuilles de basilic entières et laisser infuser au frais pendant une heure.

4. La finition - Etaler la pâte à pâtes au rouleau ou à la machine, découper des carrés de 8 cm de coté, déposez une petite cuillerée de farce, et sceller en triangle avec un peu d'eau. Juste avant de servir, faire cuire les tortelli dans une grande casserole d'eau salée. Enlever les feuilles de basilic de la sauce. Dans chaque assiette, déposez 3-4 tortelli et une cuillère de coulis au melon, saupoudrer de parmesan, ajouter un filet d'huile crue et quelques feuilles de basilic.

Merci à Cenzina de nous avoir fait partager ta délicieuse recette de Ravioli alla ricotta fumée,sauce melon au basilic et cerises dont je ne présente ici qu'une légère variation.

Lundi 25 septembre 2006

La parmigiana d'aubergines

J'aimerais tester un peu plus de recettes de plats italiens mais (eh oui il y a un "mais"), je n'ai jamais les ingrédients qu'il faut, au moment où j'en ai l'envie ! Et puis je n'aime pas faire les courses, de toute façon !

    Alors dans les recettes à tester, il y a :
  • les boulettes de viandes ("polpette di carne", en dialecte de Lecce) d'après la recette de Christian,
  • les pâtes colorées (et pourquoi pas celles-ci de Delicious days, toutes roses, qui sont si belles !)
  • le pesto que ce soit au basilic (mais sans mixer ni mortier, je n'ai pas encore réussi) ou celui aux pistaches de Scally (mais je n'ai trouvé que des pistaches salées).

Enfin, il y a la parmigiana... un bon petit plat aux aubergines que j'avais goûté au restaurant. Alors quand Virka a mis sa recette sur son blog, je me suis dit qu'il fallait que je la fasse tout de suite !! Ce fut dé-li-cieux ! D'autant plus qu'on ne fait pas beaucoup de plats comme ça, genre gratins. Mais au fait, c'est quoi la parmigiana ? C'est un plat du Sud de l'Italie. Et comme son nom ne l'indique pas, c'est à base d'aubergines... et non de parmesan. Le principe: une couche d'aubergine, puis mozzarella, sauce tomate au basilic, saupoudrage de parmesan, et ainsi de suite. Et tout le secret de cette recette, c'est dans le fondant des aubergines... elles sont préalablement roulées dans la farine et frites dans l'huile. Etape difficile (si l'on est obsédé par les calories de la bouteille d'huile) mais indispensable selon moi !

Pour la recette, j'ai suivi à la lettre celle de Virka, sauf que j'ai remplacé l'huile d'olive par de l'huile de friture, vue la grande quantité nécessaire. Et vous pouvez trouver la recette en cliquant sur la photo.

Parmigiana d'aubergines

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 2 boîtes de tomates en conserve,
  • 1 gros oignon,
  • 2 gousses d'ail,
  • basilic frais,
  • 2 grosses aubergines,
  • farine,
  • huile en grande quantité,
  • sel, sucre,
  • 2 mozzarelle de type Santa Lucia (pas la peine d'utiliser de la mozzarella de très grande qualité pour ce plat),
  • parmesan râpé.

1. Préparation de la sauce tomate - Hacher l'oignon et l'ail et faites-les revenir dans l'huile d'olive. Quand cela commence à dorer ajouter les tomates. Saler, sucrer (pour ôter l'acidité des tomates) et laissez mijoter. Remuer de temps en temps.

2. Fritture des aubergines - Pendant que la sauce tomate mijote doucement, laver les aubergines, ôter les extrémités et couper de fines rondelles (moi j'ai préféré en tranches...). Faire chauffer une bonne quantité d'huile dans une grande poêle. Passer les aubergines dans la farine. En faire frire 3 ou 4 tranches, des deux côtés, pendant quelques instants. Les égoutter sur du papier absorbant. Répétez l'opération pour toutes les tranches d'aubergine! Il faudra régulièrement ajouter de l'huile car les aubergines en boivent une quantité incroyable !

3. La touche finale de la sauce tomate - Ajouter à la sauce tomate les feuilles de basilic frais, remuer et laisser encore quelques instants sur le feu.

4. Cuisson - Dans un plat à gratin, disposer une couche de sauce tomate, une couche d'aubergines, une couche de rondelles de mozzarella et ainsi de suite...terminez par une couche d'aubergines et saupoudrer de parmesan. Enfourner à four chaud pendant environ 30mn. Ce plat peut être réchauffé sans problème il est presque meilleur le lendemain... si vous résistez à attendre !

Lundi 14 août 2006

Crumble aux poires et sa boule de glace choco-menthe

Vous ne sentez pas que ça sent les vacances ? En tout cas, on est vacances pendant les deux prochaines semaines, et nous serons absents du 15 au 20 août pour cause de visite de Naples et de sa région. Le blog ne sera donc pas très actif pendant cette période. Mais pour vous faire patienter, nous vous laissons avec cette recette très agréable à faire et à manger ! Comme vous le voyez la mode de servir dans des verres est encore présente ;-)

Par contre, pour cause d'attaque de spam actuellement (plus de 300 messages par jour!), Laurent va fermer les commentaires jusqu'à notre retour, histoire de ne pas avoir une boite email saturée. Pour ceux qui veulent nous écrire en cette courte période, il reste l'email pour ceux qui ont notre adresse, le courrier classique, ou alors la patience. Désolée de cet inconvénient.

Voilà donc la petite recette de fin d'été... crumble de poire caramélisées et sa boule de glace menthe choco. C'est une recette découpée il y a bien longtemps dans la revue L'Express et les mots "glace After Eight" m'avaient tout de suite mis l'eau à la bouche ! C'est mon parfum préféré. Malheureusement ici, ils ont beau faire les meilleures glaces italiennes du monde, ils ont beau avoir un large choix de parfum, néanmoins le parfum glace à la menthe aux pépites de chocolat est rare ! Alors voilà, ayant passé tout l'été en manque de mon parfum préféré et Marion nous ayant importé de France une bouteille de sirop de menthe (un bon sirop de menthe ne court pas les rues non plus... ils ont tous un goût d'amande !?), tout cela réuni a fait que ce week-end nous nous sommes régalés de cette nouvelle recette !

crumble poires et glace choco menthe

Ingrédients pour le crumble (2 pers.):

  • 30g de cassonade,
  • 30g de sucre,
  • 30g de farine,
  • 25g de poudre d'amandes.

Ingrédients pour les poires caramélisées:

  • 2 poires,
  • 30g de sucre,
  • une noisette de beurre,
  • une poignée de raisins (frais ou secs selon la saison).

Ingrédient pour la glace menthe choco (sans sorbetière):

  • 130g de lait concentré (s'il est non sucré, ajouter environ 40g de sucre),
  • 1 blanc d'oeuf,
  • 25g de chocolat noir,
  • 2 c. à soupe de sirop de menthe.

1. Préliminaire - Commencer par mettre le lait concentré au réfrigérateur pendant au moins 1/2 heure avant de commencer.

2. Préparation du crumble - Couper le beurre frais en cubes. Mélanger tous les ingrédients en les émiettant (s'arrêter bien avant que cela ne forme une boule de pâte !). Eparpiller dans un plat afin de faire plusieurs petites boules difformes et faire cuire 15 minutes à 145°C.

3. Préparation des poires caramélisées - Eplucher et couper les poires en dés. Faire fondre le beurre dans une poêle puis ajouter les poires. Lorsqu'elles sont fondantes, ajouter le sucre et les raisins. Réserver. Cette couche de la verrine sera servie tiède.

4. Préparation de la glace choco-menthe - Battre le blanc en neige avec une pincée de sel (ajouter ensuite le sucre, si le lait est non-sucré). Dans un autre récipient, mélanger le lait et la menthe. Fouettez jusqu'à l'obtention d'une crème avec bulles à la surface. Ajouter délicatement les blancs montés en neige. Mélanger. Couper le chocolat en pépites et l'ajouter. Mélanger. Placer le mélange plusieurs heures au congélateur.

5. Dressage - Au fond de chaque verre, verser une première couche de poires tièdes, recouvrez de crumble et déposer enfin une boule de crème glacée. Servir immédiatement et déguster.

Mercredi 9 août 2006

Rien n'est parfait

Tiens, voilà un petit bout de temps qu'il n'y a plus de nouvelles recettes... C'est vrai, mais les chaleurs estivales ne se prêtent pas du tout à l'utilisation des poêles et du four. Enfin, que nos familles se rassurent, on mange quand même !

Et puis, il faut avouer que certaines tentatives d'innovation se sont révélées être des échecs. J'avais profité de l'absence de Laurent en juin pour tester les spaghetti alla seppiola, c'est-à-dire aux sèches. Ce fut... hum... disons noir ! Je n'ai pas vu ce que je mangeais, mon plat était devenu tout noir. Rrrr ! Quelle idée ont les sèches d'avoir des poches d'encre qu'elles vident pour embrouiller leurs ennemis ! J'en ai conclu que la sèche, c'est meilleur au restaurant (oui, à Venise j'avais fait le test, et c'était très bon). C'est Laurent qui a eu raison de s'éclipser pour ce repas-échec.

La deuxième (et seconde) tentative fut le cheese cake. J'ai d'excellents souvenirs de cheese cakes, tous les parfums aussi bons les uns que les autres, dévorés au Canada. C'est tellement lourd (ou les parts étaient énormes) qu'on prévoyait de ne manger que ça pour le repas. Je me souviens du Mint-Chocolate, mon préféré. Et bien j'ai voulu m'y frotter et... je n'aurais jamais dû! Le résultat fut désastreux... et le pire c'est que je n'ai pas compris pourquoi: j'ai suivi la recette, et la recette choisie était fiable ! Laurent a sa petite idée là-dessus: c'est lié tout simplement à la nature du cheese-cake... selon lui on ne pourrait pas mélanger un gâteau avec du fromage pour faire un bon dessert. De toute manière, il n'aime pas le cheese-cake, alors qu'est ce qu'il peut bien y connaître ;-) Bref, résultat des courses, le cheese-cake a fini à la poubelle, c'est bien la première fois que cela m'arrive !

Mais rassurez-vous ces recettes ne figurent pas sur le blog !

Dimanche 11 juin 2006

Tortellini aux câpres et duo de fromages

Par ici la recette Quand mes parents et soeurs sont venus, je me devais de leur faire goûter mes pâtes fraîches. J'avais choisi la recette des caramelle alle patatine, car ça se fait facilement pour une grande tablée. Mais vu leur succès, nous avons renouvelé l'expérience en faisant un atelier pâte tout ensemble : chacun a mis la main à la pâte – ah ah, elle était facile. Nous nous sommes lancés dans la fabrication de dizaines et dizaines de tortellini.

L'opération n'est pas facile, surtout pour obtenir de beaux tortellinis réguliers, bien remplis, mais pas débordants. Et pour le remplissage, nous avons choisi un mélange aux câpres et deux fromages (chèvre et parmesan).

Tortellini aux câpres et duo de fromages Tortellini aux câpres et duo de fromages

Ingrédients pour 5 personnes:

  • 3 oeufs,
  • environ 250g de farine,
  • un dôme de fromage de chèvre frais,
  • du parmesan râpé,
  • 3 cuillères à soupe de câpres,
  • 1 pincée de sel.

1. Préparation de la pâte à tortellini - Mettre environ 250g de farine dans un saladier, ajouter le sel (seulement si vous n'utilisez pas de machine à pâtes car je soupçonne que ça la fasse rouiller), creusez un puits et y verser, un à un, 2 oeufs préalablement battus. Mélanger à la cuillère en bois d'abord, puis pétrir à la main. Augmentez la quantité de farine ou ajouter un cuillerée d'eau froide... le but étant d'obtenir une pâte homogène, élastique mais pas collante. La laisser reposer au frais dans un film plastique.

2. Préparation de la farce - Mélanger intimement 1 jaune d'oeuf, le fromage de chèvre, les câpres et le parmesan. Salez.

3. Mise en forme des tortellini - Etaler la pâte finement. Découper des carrés de 3 cm de côté pour des tortellini (ou 5-6 cm pour des tortelloni, ce qui est plus facile pour une première tentative). Déposer une cuillère de farce au milieu de chacun d'eux. Plier chaque carré en deux sur la diagonale pour former un triangle (ne pas superposer exactement les deux pointes, les laisser se chevaucher légèrement). Souder les deux bords superposés, en pressant légèrement avec les doigts, éventuellement humides) pour fermer le tortellini. On a donc maintenant un triangle avec une pointe en haut, et la base avec le pli. Prendre les deux extrémités de la base, les ramener l'une sur l'autre et les souder pour donner sa forme d'anneau au tortellini... Faire de même avec les autres rectangles de pâte!
Comme je suis gentille, je vous donne le site italien qui m'a appris à faire ce pliage. Il y a aussi des photos qui pourront vous aider.

4. Cuisson - Faire bouillir un grand volume d'eau. Quand l'eau bout ajouter le sel. Plonger les tortellini dans l'eau (ne pas hésiter à les faire cuire en deux fois, si nécessaire). Quand ils sont al dente (cuisson plus rapide que celle des pâtes sèches), les égoutter et les servir immédiatement avec un peu de parmesan râpé.
Si vous ne les faites pas cuire immédiatement, les mettre sur une feuille de papier sulfurisé ou sur une planche en bois, SANS que les tortellini ne se touchent. Et les laisser sécher une petite heure. Si vous voulez les conserver plus longtemps, les mettre ensuite au frais.

Dimanche 7 mai 2006

Caramelle di pasta alle patate : aussi délicieux que les bonbons !

Voilà une recette inédite ! Des caramelle di pasta alle patate, soit en français des "bonbons en pâte aux patates". Pourquoi ? Tout simplement car ces pâtes ont la forme de bonbons emballés dans un beau papier brillant.

Cette recette nous l'avons vu dans une émission TV culinaire du dimanche midi : "la prova del cuoco" sur la chaîne Rai1. Malheureusement nous ne l'avons pas retrouvée sur Internet... donc nous avons sûrement fait des adaptations personnelles. D'autre part, personnellement je n'étais pas séduite par le mélange pâtes et pommes de terre... beaucoup de féculents. Mais rassurez-vous ce fut très bon, même délicieux selon ma famille. A refaire avec Laurent !

Caramelle
Caramelle

Ingrédients pour la pâte (pour 6 personnes) :

  • 3 oeufs,
  • environ 375g de farine,
  • 1 pincée de sel.

Ingrédients pour la farce :

  • 5 grosses pommes de terre,
  • 1/2 gros oignon,
  • 1 jaune d'oeuf,
  • un morceau de fromage (Asiago vieilli 2/3 mois ou à défaut du Cantal),
  • sel, poivre.

Ingrédients pour la sauce :

  • Une barquette de lardons,
  • 400g de pulpe de tomate en conserve,
  • 6 tomates fraîches coupes en morceau,
  • sel, poivre,
  • parmesan à mettre sur la table.

1. Préparation de la pâte à ravioli - Mettre environ 300g de farine dans un saladier, ajouter le sel, creusez un puits et y verser les oeufs préalablement battus. Mélanger à la cuillère en bois d'abord, puis pétrir à la main. Augmentez la quantité de farine ou ajouter un cuillerée d'eau froide... le but étant d'obtenir une pâte homogène, élastique mais pas collante. La laisser reposer au frais dans un film plastique.

2. Préparation de la farce à caramelle - Cuire les pommes de terre et en faire une purée. Hacher l'oignon. Râper grossièrement le fromage. Ajouter l'oignon, le jaune d'oeuf et le fromage à la purée. Mélanger. Salez et poivrez.

3. Montage des caramelle - Etalez la pâte finement et partagez-la en rectangles de 8 x 5 cm environ. Sur chacun, déposer une cuillère de farce à la pomme de terre. Faire un rouleau et bien le fermer. Puis prendre une des extrémités, presser légèrement pour la fermer et torsader... exactement comme un emballage de bonbon.

4. Préparation de la sauce - Faire revenir les lardons. Coupez les tomates fraîches en dés. Mettre le tout dans la casserole, ainsi que la boite de tomates en conserves. Et faites-les revenir à feu doux. Salez, poivrez.

5. Cuisson - Faites cuire les caramelle environ 10 min dans une grande casserole d'eau salée. Egouttez-les bien (éventuellement avec un essuie-tout). Arroser de la sauce. Saupoudrez de parmesan. Et servez immédiatement ! Buon appetito !

Vous cherchez une idée pour utiliser le blanc d'oeuf restant ? Faites comme nous, re-découvrez le délice romain en dessert : noir/blanc ou chocolat/mascarpone ?

Mardi 2 mai 2006

Lasagnes bolognaises : viennent-elles vraiment de Bologne ?

Alors me voilà équipée d'une nouvelle machine à pâte ! J'ai voulu commencer par quelque chose qui me semblait simple : les lasagnes bolognaises.

Avant de vous donner la recette, je voudrais vous parler de cette machine extraordinaire ! Bon les Italiens, passez votre chemin. En effet, dans toute bonne maison italienne, les pâtes se font régulièrement soi-même. La recette, c'est de la farine et un liquide (eau ou oeuf). On pétrit la pâte et la laisser reposer. Ensuite il faut l'étaler finement, et c'est là que devient utile la machine, car au rouleau c'est long (car la pâte à tendance à se rétracter dès qu'on arrive à l'étaler). Donc là, on fait passer des pâtons de pâte entre les rouleaux de la machine et on tourne la manivelle. On diminue ensuite l'écartement des rouleaux pour obtenir une pâte de plus en plus fine.

La machine peut aussi couper la pâte, avec la mienne je peux faire des tagliatelles et des spaghetti ! Mais ce sera pour une autre fois. C'est faisable aussi sans machine à pâtes, soit à la méthode traditionnelle avec le rouleau, soit en achetant un paquet de plaque à lasagne (dans ce dernier cas, mettre plus de liquide dans la sauce pour que les pâtes cuisent bien).

Lasagne

Ingrédients pour la pâte (pour 4-5 personnes) :

  • 3 oeufs,
  • 375g de farine,
  • 1 pincée de sel.

Ingrédients pour la sauce bolognaise :

  • 3 oignons,
  • 2 gousses d'ail,
  • 2 carottes,
  • 500g de viande hachée,
  • 800g de purée de tomates,
  • 1 verre d'eau,
  • 1/2 cube de bouillon,
  • huile d'olive,
  • thym, sel, poivre.

Ingrédients pour la béchamelle :

  • 100g de farine,
  • 100g de beurre,
  • 1 litre de lait,
  • noix de muscade.

Ingrédients pour le nappage :

  • 70g de fromage râpé (emmental par ex),
  • 125g de parmesan,
  • quelques noix de beurre.

1. Préparation de la pâte à ravioli - Mettre environ 300g de farine dans un saladier, ajouter le sel, creusez un puits et y verser les oeufs préalablement battus. Mélanger à la cuillère en bois d'abord, puis pétrir à la main. Augmentez la quantité de farine ou ajouter une cuillérée d'eau froide... le but étant d'obtenir une pâte homogène, élastique mais pas collante. La laisser reposer au frais dans un film plastique.

2. Préparation de la sauce bolognaise - Hacher l'oignon et l'ail. Couper les carotte en tous petits dés. Et faire revenir le tout dans l'huile d'olive. Ajouter la viande et le bouillon préalablement dilué dans le verre d'eau. Laisser le liquide s'évaporer. Ajouter la purée de tomates, les herbes, le sel, le poivre. Laisser mijoter 45 minutes à feu doux.

3. Préparation de la sauce bolognaise - Faire fondre le beurre dans une casserole. Hors du feu, ajouter la farine d'un coup. Remuer énergiquement. Remettre sur le feu et remuer au fouet, jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Ajouter ensuite le lait petit à petit. Remuer encore patiemment et vous verrez votre sauce s'épaissir. Cuire encore 5 minutes à feu très doux en remuant.

4. Montage des lasagnes - Etaler la pasta avec la machine à pâte et couper des plaques de la taille de votre plat (24 x 18 cm pour le mien). Huiler le plat. Commencer par étaler une très fine couche de béchamelle. Ensuite mettre une plaque de lasagnes, suivie d'une couche de bolognaise, d'une de béchamelle et recouvrir d'une poignée de parmesan. En tout, il faut arriver à faire 3 fois cet enchaînement de couches. Sur la dernière, remplacer le parmesan par du fromage râpé qui gratinera. Ajouter quelques noix de beurre. Faire cuire 25 minutes à 200°C.

Mardi 4 avril 2006

Super Cake Jamaïcain

J'ai créé une petite recette de cake sucré et je l'ai appelé "cake super jamaïcain" parce que je me suis inspiré du cake jamaïcain. Pour simplifier, j'ai combiné un cake au chocolat et un cake à la noix de coco auxquels j'ai ajouté des fruits. En plus, ça fait un effet marbré puisque le cake au chocolat est marron et le cake à la noix de coco est blanc ! Dans la partie au chocolat j'ai mis des bananes et dans la partie à la noix de coco, j'ai mis des oranges sanguines pour que ça ne soit pas trop sec. En le faisant, je voulais que la limite entre les deux cakes soit bien distincte mais après la cuisson, je pense que c'est un peu trop ambitieux. Le chocolat a remonté sur les côtés pour faire deux vagues qui entourent l'orange. C'est plutôt joli mais les fruits sont du coup tous dans la même partie du cake. Si quelqu'un à une astuce pour que chaque cake reste chez soi mais qu'en même temps, ils soient bien liés (pas question que ça fasse deux morceaux au moment de couper), je suis preneur :-) Je me disais qu'il faudrait comment par cuire la première couche mais pas trop longtemps pour que les deux couches puissent encore se souder... Mais ce n'est qu'un détail, en tout cas c'est très bon et très joli quand on coupe :-)

Cake Jamaicain
Cake Jamaicain

Ingrédients de la pâte blanche (pour 8 personnes) :

  • 100g de beurre,
  • 100g de sucre,
  • 100g de farine,
  • 125g de noix de coco râpée,
  • 1/2 sachet de levure,
  • 3 oeufs,
  • 3 c. à soupe de lait (ou de lait de coco),
  • 2 petites oranges.

Ingrédients de pâte marron (pour 8 personnes) :

  • 100g de farine,
  • 100g de sucre,
  • 75g de beurre,
  • 125g de chocolat noir,
  • 1/2 sachet de levure,
  • 2 oeufs,
  • 2 c. à soupe de jus de citron,
  • 1 1/2 banane.

1. Préchauffer le four sur 180°C.

2. Préparation pâte blanche - Séparer les blancs et les jaunes des oeufs. Fouetter au batteur électrique le beurre, le sucre et les jaunes d'oeufs jusqu'à obtenir une crème homogène. Incorporer à la spatule la farine, le lait et 100g de noix de coco. Monter les blancs en neige et les incorporer au mélange sans les casser. Ajouter la levure et une fois que le mélange est homogène, réserver (... ce que vous voulez mais en tout cas, mettez le saladier de côté le temps de préparer l'autre pâte).

3. Préparation pâte marron - Séparer les blancs et les jaunes des oeufs. Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie. Enlever du feu et incorporer les jaunes d'oeuf un à un en mélangeant énergiquement (pour ne pas les cuire sur le chocolat encore brûlant). Ajouter la farine, le sucre et le jus de citron. Battre les blancs en neige et les incorporer sans les casser. Ajouter la levure et une fois que le mélange est homogène, réserver (... encore ce que vous voulez mais en tout cas, mettez le saladier de côté le temps de préparer les fruits).

4. Les fruits - Eplucher la banane et les oranges. Couper les bananes en deux dans le sens de la longueur ; il vous faut assez de banane pour faire deux rangées de banane d'un bout à l'autre de votre moule à cake. Couper (ou séparer) les oranges en deux ; il vous faut assez d'oranges pour aller d'un bout à l'autre du moule à cake. De préférence, il faut utiliser des petites oranges pour qu'une moitié d'orange ne soit pas trop haute.

5. Dresser le gâteau - Mettre du papier anti-adhérent sur le moule. Etaler un peu de mélange au chocolat sur le fond sur moule. Placer les demies bananes par dessus (deux rangées dans le sens de la longueur). Recouvrir du reste du mélange au chocolat. Etaler délicatement un peu de mélange à la noix de coco par dessus. Placer les demies oranges dans le sens de la longueur (les quartiers perpendiculaires au sens de découpe) sur toute la surface. Terminer en recouvrant par le reste du mélange à la noix de coco.

6. Pour finir - Saupoudrez les 25g de noix de coco restant sur le dessus du cake. Mettre au four pendant 1h environ. Contrôler à partir de 50 min de cuisson avec la pointe d'un couteau pour vérifier l'état des deux couches. Si elles sont cuites, sortir du four. Sinon laisser un peu plus longtemps. Cela dépend de votre four !

Variante - On peut ajouter 2 cuillères à soupe de rhum dans chaque pâte pour relever un peu le goût (dans ce cas, on ne met pas de jus de citron dans le mélange au chocolat).

Mardi 21 mars 2006

Le croquant des noix, l'onctuosité du chocolat...

... et des fruits pour la santé ! Ce qui me connaissent bien, savent que je n'imagine pas une glace vanille sans son coulis de chocolat, mais cela marche aussi pour les fruits ! D'ailleurs peut être plus pour les fruits que pour la glace... Mais quand chocolat et fruits sont réunis sur une tarte, c'est un délice ! Nos amis italiens en ont gardé un souvenir impérissable et attendent depuis 7 mois qu'on en refasse une (mais pas de chance pour eux, on a tellement de recettes à essayer, avant de refaire les anciennes...). Et l'autre fois, en mangeant des poires (fades, car sans chocolat ;-) et en voyant le panier de noix sur la table, Laurent et moi avons concocté une nouvelle variante de notre tarte fétiche : la tarte poires-choco-noix. Super facile à faire ! Sans les noix, ça va encore plus vite. Avec des poires au sirop en conserve, ça peut dépanner, hors saison.

Tarte choco poire choco noix Tarte choco poire choco noix

Ingrédients (pour 6 personnes):

  • 1 pâte brisée,
  • 5 poires,
  • 200g de chocolat noir à pâtisserie,
  • 20 cl de crème fraîche,
  • 1 oeuf,
  • une vingtaine de noix.

1. Préparation - Casser les noix et les hacher grossièrement (les morceaux doivent être tout petit, mais ça ne doit pas encore être de la poudre). Pour cela, chacun sa méthode... pour moi ce fut, à l'ancienne : écrasement des noix au marteau sur la planche à pain (les noix ayant été mises au fond d'un grand sachet de congélation laissé ouvert)... et magique, la cuisine est restée propre ! Eplucher les poires. Puis préchauffer le four à 250°C et sortir la pâte brisée du réfrigérateur.

2. Dressage - Etaler la pâte dans un moule à tarte, étaler les noix concassées sur le fond et disposer les poires par-dessus. On peut essayer de faire un joli éventail. Enfourner la tarte pour 20 minutes.

3. Finition - Préparer pendant ce temps la ganache au chocolat. Faire chauffer la crème fraîche à feu doux. Ajouter les carrés de chocolat puis l'oeuf. Mélanger bien. Verser cette préparation sur la tarte et remettre au four 10 minutes.

Dimanche 5 mars 2006

Un raviolo, ça suffit !

Par ici la recette Avant de vous faire découvrir mes ravioli sucrés, j'aurais du commencer par le commencement : les ravioli classiques. En fait, je ne les ai pas découverts ici, j'en faisais déjà avant d'arriver en Italie. La recette s'appelait "ravioli à la parisienne". Je les remplissais d'épinards, de feta et de Boursin et les servais avec une sauce tomate. Laurent n'aimant pas les épinards, je n'en ai pas fait récemment. J'attendais qu'il me donne une recette alternative. D'autant plus que c'est écrit : "recette spéciale jeunes couples (...) faites-vous aider par votre mari, il aura sûrement plein d'idées originales pour farcir ces ravioli géants".

Mais voilà depuis que nous avons découvert la rapa (pour ceux qui n'ont pas suivi, voir la recette des involtini), j'ai trouvé de l'inspiration pour faire une farce à ravioli qui contente toute la maison ! J'ai voulu aussi découvrir un nouveau fromage frais italien : la ricotta. Et ça a donné les ravioli géants à la rapa et à la ricotta !

Ravioli géant
Ravioli géant

Ingrédients pour la pâte:

  • 2 oeufs
  • 250g de farine
  • 1 pincée de sel

Ingrédients pour la sauce:

  • 200g de coulis de tomates
  • 2 oignons
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olives
  • sel, poivre

Ingrédients pour la farce:

  • 3 tranches de jambon
  • 200g de ricotta
  • 200g de rapa
  • 1 oeuf
  • sel, poivre
  • un peu de parmesan

1. Préparation de la pâte à ravioli - Mettre environ 200g de farine dans un saladier, ajouter le sel, creuser un puits et y verser les oeufs préalablement battus. Mélangez à la cuillère en bois d'abord, puis pétrir à la main. Augmentez la quantité de farine ou ajouter un cuillerée d'eau froide... le but étant d'obtenir une pâte homogène, élastique mais pas collante. La laisser reposer au frais dans un film plastique.

2. Préparation de la sauce - Coupez finement les oignons. Mettez-les dans une casserole avec l'huile d'olives. Et faites-les revenir 15 min à feu doux. Ajoutez le coulis de tomates, salez, poivrez et laissez encore 15 min sur le feu.

3. Préparation de la farce à ravioli - Enlevez les tiges de rapa et faites-la cuire 20 min dans l'eau bouillante. Essorez-la bien (sinon les ravioli seront gorgés d'eau...). Moi, je l'ai pressée entre mes doigts, à 2 reprises. Puis mélangez intimement la rapa, la ricotta et l'oeuf. Salez et poivrez.

4. Finalisation des ravioli - Etalez la pâte finement et partagez-la en 5 rectangles. Sur chacun, déposer 1/2 tranche de jambon pliée en 2 et quelques cuillères de farce rapa-ricotta. Laissez environ 1 cm de marge (que vous pouvez humidifier légèrement). Pliez chaque ravioli en 2 et soudez les bords avec les doigts pour rendre le ravioli complètement étanche. Faites-les cuire environ 10 min dans une grande casserole d'eau salée (moi j'ai utilisé l'eau de cuisson de la rapa). Egouttez-les bien (éventuellement avec un essuie-tout). Arrosez de la sauce. Saupoudrez de parmesan. Et servez immédiatement !

Jeudi 16 février 2006

Paupiettes des Pouilles

Christian aime nous parler des traditions de son pays et, comme il sait que nous aimons cuisiner, il m'a donné une recette typique de la région : des involtini di cavallo (ce qui pourrait se traduire par paupiettes de cheval). Là les végétariens peuvent s'arrêter de lire, vous pourrez revenir plus tard (peut-être pour les gâteaux du Carnaval de Lecce...), de même pour les amateurs d'équitation. Et oui, nous vous l'avions déjà dit, la viande de cheval est typique de la région. Ce fut aussi l'occasion de tester un nouveau légume, les cime di rapa. La photo sera la meilleure explication, car je ne sais pas si on trouve ce légume en France. A l'odeur, ça m'a fait penser au choux-fleur, mais sinon, ça ressemble pas mal à des épinards. Il semblerait que cela puisse se traduire par pousses de navets.

Involtini di cavallo

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 2 fines tranches de steak de cheval,
  • 2 tranches de charcuterie (jambon fumé, lard),
  • 1/2 fagot de "cime di rapa" (pousses de navet),
  • un peu de matière grasse,
  • 2 cure-dents.

1. Préparer la verdure - Faire cuire les feuilles de rapa dans de l'eau bouillante. On peut remplacer les pousses de navet par des pousses de brocolis, ou tout simplement des épinards.

2. Enrouler le tout - Etaler les deux tranches de viande. Biensûr on peut utiliser une autre viande rouge, l'important c'est que la tranche soit fine. Les recouvrir chacune d'une tranche de jambon, puis recouvrir par la verdure (une petite épaisseur selon les goûts). Rouler finement le tout et maintenir le rouleau ainsi obtenu avec un cure-dent.

3. Cuisson - Faire frire dans une poêle avec un peu d'huile et déguster. En coupant les rouleaux en deux on peut bénéficier d'un joli point de vue comme sur la photo.

Vendredi 10 février 2006

Juliette est fière de vous présenter...

Par ici la recette Croyez-vous qu'il soit encore possible de créer de nouvelles recettes inédites ? Les grands chefs, nos mamans et les food-bloggers ont-ils vraiment tout essayé ? C'est ce que nous allons voir ! Vous connaissez peut-être les pâtes sucrées (pâtes à la cassonade pour grands sportifs ou tagliatelles au chocolat), mais avez-vous déjà entendu parlé de ravioli au chocolat ? Et bien j'ai testé pour vous, avec une recette à ma façon. Un peu anxieuse au début, mais très excitée par cette idée, le résultat fut à la hauteur de mes attentes. Des ravioli à deux faces, une cacao et une coco, remplis d'une ganache fondante au chocolat. Et si vous aussi tentez l'expérience, je serai contente si vous laissiez un petit commentaire avec vos impressions et suggestions. De plus, elle ne demande pas de matériel de cuisine compliqué (après avoir dédicacé le curry porc pomme banane à Marion, je dédicace cette recette-ci à Pierre qui n´a pas de four).
Bon ap'!

Ingrédients pour la pâte (pour 4 personnes, soit 8 ravioli de 5-6 cm de coté et quelques poignées de tagliatelles):

Ravioli au chocolat Ravioli au chocolat
  • 225g de farine,
  • 1 gros oeuf,
  • 1 grosse pincée de sel,
  • 5 c. à soupe d'huile d'olive (extra vierge, bien sûr ;-),
  • 4 c. à soupe de noix de coco râpée,
  • 2 c. à soupe de cacao amer.

Ingrédients pour la ganache :

  • 6 c. à soupe de crème fraîche épaisse,
  • 110g de chocolat à pâtisserie,
  • 50g de beurre,
  • 2 jaunes d'oeuf (moi je les ai mis en entier).

1. Petit préliminaire - Cette recette est assez longue à faire, mais vous pouvez facilement zapper les temps de repos de la pâte entre chaque étape. De plus, elle ne demande pas de matériel de cuisine compliqué. Enfin, croyez-moi, vous serez satisfaits d'avoir fait des pâtes maison et qui plus est, très spéciales.

2. Préparation de la pâte à pâtes - Rien de compliqué, mais il faut juste un peu de patience. Mélanger la farine, le sel, l'huile et l'oeuf afin d'obtenir une belle pâte élastique encore légèrement humide (si vraiment vraiment il est absolument absolument impossible d'agglomérer toute la farine, alors ajouter 1 ou 2 cuillères d'eau). Diviser ensuite en deux pâtons de pâte : un à la noix de coco qui restera blanc et un au chocolat. Ajouter donc la noix de coco dans le premier pâton (le plus petit des deux, s'ils n'ont pas exactement la même taille) et pétrir la pâte avec les mains. Puis faire de même avec le cacao. Envelopper les deux boules de pâte ainsi obtenues dans du film transparent et laisser reposer 10-30 min au frais.

3. Etaler les pâtes - Si vous avez la chance d'avoir une machine à pâtes, alors utilisez-là, sinon à vos rouleaux à pâtisserie ! Là encore patience, mais petit à petit vous obtiendrez une fine plaque ovale blanche et une marron (plus elles sont fines, meilleurs seront les ravioli). L'idéal, serait qu'elles aient au plus 2 mm d'épaisseur, la même taille et la même forme. Pour le fun, les faire sécher, à l'ancienne, 15-20 min sur un torchon propre, à cheval sur le dossier d'une chaise, par exemple. Attention à ce que personne ne s'assoit dessus !! Mais ne les oubliez pas, sinon elles vont sécher puis ce craqueler... ce serait dommage !

4. Préparation de la ganache - Faire fondre le chocolat au bain-marie avec la crème fraîche, ajouter le beurre puis les oeufs. Quand le mélange est homogène, le réserver au frais.

5. Former les ravioli - Découper le plus grand rectangle possible dans chacune des pâtes et délimiter les 8 raviolis en traçant leurs bords avec un peu d'eau ou de jaune d'oeuf (au doigt ou au pinceau). Sur la pâte blanche seulement, poser 6 petits tas de ganache au centre de chaque ravioli. Recouvrir délicatement de l'autre pâte. Presser fermement les 2 pâtes avec les doigts pour les souder. Quand vous êtes surs que les ravioli soient hermétiquement fermés, les couper sur les soudures avec la roulette dentelée (si vous en avez une). Avec les reste de pâte, le plus simple est de faire des tagliatelles en les coupant en lanières d'1 cm de large. Laisser reposer une dernière fois.

6. Avant de déguster, la cuisson - C'est facile : faire bouillir une grande quantité d'eau salée. A l'ébullition plonger doucement les ravioli dans l'eau et laisser cuire 8 minutes. Egoutter. Servir chaud. Vous pouvez maintenant faire cuire les tagliatelles qui pourront être mangées froides ou chaudes, avec le reste de ganache au chocolat en guise de sauce.

- page 3 de 5 -

Callback not found for widget arlequin

Calendrier

« novembre 2008
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Partager