Billets de la catégorie "Cuisine"

Samedi 24 mai 2008

Tarte aux tomates estivale

La tarte aux tomates est une recette classique de ma famille, rapide à faire, à bases d'ingrédients simples. Mais je ne sais pas pourquoi, depuis que nous sommes en Italie, nous faisons peu de tartes. L'avantage d'en manger peu, c'est que nous les savourons d'autant plus ! Et c'est une recette estivale, idéale pour l'arrivée des beaux jours...

Tarte aux tomates Tarte aux tomates

Ingrédients

  • 1 pâte brisée,
  • 5 tomates,
  • 150g d'emmental,
  • 1 ou 2 cuillères à soupe de moutarde,
  • thym,
  • olives (facultatives),
  • sel, poivre.

1. La pâte - Sortir la pâte du réfrigérateur pour qu'elle soit à température ambiante.

2. La garniture - Laver les tomates et couper-les en fines tranches. Couper l'emmental en lamelles.

3. La tarte - Etaler la pâte dans un moule à tarte. Recouvrir le fond de la tarte d'une fine couche de moutarde. Déposer les lamelles d'emmental sur toute la surface. Ajouter les tomates puis éventuellement les olives. Saupoudrer de thym, de sel, de poivre.

4. La cuisson - Faire cuire la pâte pendant 25 à 30 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Vendredi 16 mai 2008

Boeuf bourguignon

Recette franco-française par excellence : voici le boeuf bourguignon. Comme son nom l'indique, ce plat de viande mijotée dans le vin rouge provient de la Bourgogne, l'élevage et la vigne étant deux spécialités de la région. Nous avons testé cette recette avec des italiens qui nous ont dit qu'il existait un plat similaire dans la cuisine italienne. Mais malheureusement, je ne me souviens plus du nom...

Boeuf bourguignon

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 600 à 800g de boeuf pour la fondue,
  • 1 bouteille de vin rouge de Bourgogne
  • 4-5 oignons,
  • 4-5 carottes,
  • quelques feuilles de laurier,
  • 100g de beurre,
  • sel, poivre.

1. Les oignons - Emincer les oignons et faire-les revenir avec du beurre dans une poêle. Une fois transparents, verser-les dans une cocotte en fonte (ou à défaut une grande casserole).

2. La viande - Couper la viande en cubes en prenant soin d'enlever le gras. Faire revenir les morceaux de viande à feu vif dans la poêle. Si nécessaire, faire plusieurs "fournées" de viande et ajouter éventuellement du beurre si la viande attache. Verser la viande dans la cocotte.

3. La cuisson - Déglacer la poêle avec un peu de vin pour récupérer le suc de la viande. Ajouter ce liquide dans la cocotte, ainsi que le reste de vin. Ajouter le laurier. Saler, poivrer. Laisser mijoter à feu doux durant plusieurs heures (2, 3 ou 4 heures selon votre patience…).

4. Les conseils du chef - Plus le plat cuit lentement et longtemps, meilleur sera-t-il. Et il paraît aussi que plus on le réchauffe, meilleur c'est.

Source : Recette proposée par Yann Duthoit sur Marmiton.org

Vendredi 4 avril 2008

Potica aux noix

La potica aux noix (Orehova potica dans la langue originale) est une brioche slovène roulée et fourrée aux noix. La recette est fastidieuse car il faut laisser lever plusieurs fois la pâte à brioche... mais le résultat est très satisfaisant. A déguster au petit déjeuner ou à l'heure du thé!

Potica aux noix

Ingrédients

  • 600g de farine,
  • 300-400g de noix,
  • 25g de levure fraîche,
  • une cuillère à café de levure chimique,
  • 3 oeufs,
  • 70g de beurre,
  • 150g de sucre,
  • 1 cuillère à soupe de miel,
  • 400-500ml de lait,
  • 3 cuillères à soupe de miette de pain,
  • 1 cuillère à soupe de cannelle,
  • 2 cuillères à soupe de rhum,
  • sel.

1. La brioche - Emietter la levure fraîche dans un demi verre de lait tiède avec 2 cuillères à soupe de farine et une cuillère à soupe de sucre. Laisser monter quelques minutes. Pendant ce temps, faire fondre au bain-marie 50g de beurre. Ajouter 2 jaunes d'oeufs et 50g de sucre. Battre jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux. Ajouter 200-300ml de lait chaud. Dans un grand saladier, verser la farine, la levure chimique. Mélanger. Ajouter la levure et la préparation à base de lait et d'oeufs. Pétrir jusqu'à ce que la pâte absorbe toute la farine et forme une boule homogène. Couvrir d'un linge et laisser monter dans un endroit tiède.

2. La garniture aux noix - Faire bouillir 200ml de lait avec 20g de beurre et 50g de sucre. Verser les noix hachées grossièrement et le miel. Quand le mélanger bout, ôter du feu, ajouter la cannelle et le rhum, mélanger et laisser refroidir.
Monter 2 blancs d'oeufs en neige avec une pincée de sel. Quand ils deviennent fermes, ajouter 50g de sucre et battre de nouveau. Ajouter les blancs à la garniture de noix refroidie. Mélanger délicatement.

3. Le roulage - Quand la pâte à brioche a doublé de volume, l'étaler avec un rouleau à pâtisserie afin d'obtenir un rectangle de l'épaisseur d'un doigt (et de largeur plus ou moins égale à la longueur du moule à cake utilisé). Etaler dessus la garniture aux noix. Rouler le tout et déposer le rouleau obtenu dans un moule beurré et parsemé de miettes de pain. Laisser de nouveau monter la brioche dans un endroit tiède.

4. La cuisson - Une fois la pâte levée, étaler un oeuf battu sur le dessus de la brioche avec un pinceau. Faire cuire une heure à 180°C. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Source: 100 Selected Dishes, The cuisine of Slovenia, Heart Edition.

Vendredi 28 mars 2008

Cannelloni gratinés au chou frisé et au provolone

Une photo a attiré mon attention par son originalité : elle représente des cannelloni, disposés verticalement comme de petits tubes à essai... Ces cannelloni sont fourrés au fromage et au chou, un mélange typiquement italien que nous apprécions beaucoup. Ici le mélange des saveurs est très délicat entre le chou, la tomate et la béchamel... sans parler de l'harmonie de couleurs - vert, blanc et rouge - qui n'est pas pour déplaire en Italie !

Nous nous sommes régalés ! La preuve, nous avons dû compter le nombre de cannelloni mangés par chacun de nous deux, sinon il y aurait eu bagarre !

gratin cannelloni chou et provolone gratin cannelloni chou et provolone

Ingrédients (pour 6 personnes)

  • 250g de cannelloni (soit environ 25),
  • 200g de provolone (fromage italien à l'aspect de l'emmental mais au goût plus fumé),
  • 1/2 chou frisé,
  • 2 tomates,
  • 100ml de bouillon de légumes,
  • 1/2 verre de vin blanc,
  • 250ml de lait,
  • 15g de beurre,
  • 3 cuillères à soupe de farine,
  • huile d'olives,
  • sel et poivre.

1. Le chou - Laver le chou frisé et le couper en fines lanières. Le faire revenir dans une poêle avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olives. Verser ensuite petit à petit le bouillon chaud et le vin blanc. Faire cuire à feu vif durant 7-8 minutes. Saler et poivrer.

2. Les pâtes - Ebouillanter quelques instant les cannelloni dans de l'eau salée. Les égoutter et les passer sous l'eau froide. Couper-les en deux et disposer-les verticalement dans un plat à gratin graissé.

3. La béchamel - Faire fondre le beurre dans une casserole. Eteindre le feu et verser la farine d'un coup et mélanger immédiatement avec une cuillère de bois. Lorsque le mélange est homogène, remettre sur le feu et ajouter le lait. Mélanger sans cesse jusqu'à ce que la béchamel s'épaississe. Saler.

4. L'assemblage et la cuisson - Lorsque le chou est tiède, ajouter-y les dés de fromage provolone (mais en mettre une poignée pour le gratin). Verser cette garniture dans les cannelloni, tasser avec les doigts et ajouter les tomates coupées en dés. Recouvrir de béchamel. Ajouter les dés de provolone restant sur le dessus du plat. Mettre le plat dans un four à 200°C durant 25 minutes. Servir immédiatement !

Source : Cannellonni con verza e provola al gratin, In: Pasta & Co. (secca, fresca e ripiena) - Food Editore.

Vendredi 21 mars 2008

Ragoût de poule au vin blanc et ses pâtes

Je suis sensée être co-auteure de ce blog, mais malheureusement mon temps libre n'est pas extensible. Par conséquent, j'écris de moins en moins de posts ici. Mais le vendredi, c'est la recette et j'essaie de tenir ce rendez-vous hebdomadaire avec vous ! En général, tout commence une quinzaine de jours auparavant avec le choix de la recette et la préparation de la liste de courses, puis le week-end je cuisine et j'écris la recette de la semaine précédente (qui sera publiée le vendredi suivant). C'est clair ? Pas grave, tout ça pour vous dire qu'il y a souvent un décalage de temps entre la préparation de la recette et sa publication.

Mais pourquoi les semaines s'écoulent-elles si vite ? Déjà toutes nos soirées sont over-bookées entre foot et fitboxe pour Laurent, fitness pour moi et cours de danse de couples (valse, tango, fox-trot, etc.) pour nous deux. Le week-end, ce n'est pas mieux... entre la préparation du mariage, les soirées entre amis, les cours de rock'n'roll, les petites recettes de cuisine, l'écriture sur nos blogs divers, un peu de Skype avec la famille, les matchs de rugby et foot à la TV pour Laurent et la création de bijoux pour moi. Vous comprenez maintenant ? Mais c'est mieux ainsi ! Je ne me souviens pas m'être une fois ennuyée dans ma vie !

Revenons-en à nos moutons, voici la recette du ragoût de poule au vin blanc et ses pâtes.

ragout poule pates

Ingrédients (pour 4-6 personnes)

  • 1 poule,
  • 100g de viande de porc hachée,
  • 500g de pâte, de préférence des paccheri (sorte de petits cannelloni),
  • 4 tomates pelées en conserve,
  • 1/2 cuillère à soupe de concentré de tomates,
  • 1 branche de céleri,
  • 2 carottes,
  • 1/2 oignon,
  • 50cl de vin blanc,
  • 100ml de bouillon de viande,
  • quelques feuilles de sauge,
  • 1 gousse d'ail,
  • huile d'olive,
  • sel, poivre.

1. La poule - Faire cuire la poule au four. Une fois refroidie, la désosser.

2. Les odeurs - Hacher finement le céleri, les carottes et l'oignon et les faire revenir doucement dans une casserole avec l'huile d'olive, la gousse d'ail préalablement incisée de 2 coups de couteau en croix et les feuilles de sauge. Ajouter ensuite la viande hachée de porc. Peu de temps après, ajouter le vin blanc et faire cuire à feu vif pendant 10 min environ. Saler. Poivrer.

3. Le ragoût - Peu de temps avant de servir, unir dans une casserole la poule, la préparation de légumes et viande hachée, les tomates, le concentré et le bouillon. Faire épaissir le jus en laissant mijoter une dizaine de minutes dans une casserole sans son couvercle.

4. La pasta - Pendant ce temps, faire cuire les pâtes al dente dans l'eau bouillante. Les ajouter dans la casserole de ragoût. Mélanger délicatement et servir.

Source : Paccheri al ragù di fagianella e Vernaccia, In: Pasta & Co. (secca, fresca e ripiena) - Food Editore.

Jeudi 13 mars 2008

Tarte à la crème au citron

Il est 13 heures et nous rentrons à la maison après une matinée de travail. "Tiens, j'ai eu Christian sur msn et il nous a invité..." "Ah oui ? Moi aussi j'en ai reçu un email d'invitation... pour samedi soir." Nous voici donc avec 2 invitations pour samedi : un anniversaire surprise avec les amis italiens et un match de rugby à la tv avec les expats français. Sans hésitation, je préfèrerais aller à la première invitation, tandis que Laurent ne veut pas manquer le match. Nous décidons donc que nous nous passerons notre soirée chacun de notre côté, pour une fois. Laurent n'est pas rentré les mains vides, puisque Jeff et Auré nous ont gentiment donné un grand sac d'oranges et citrons provenant de la cour de leur immeuble. Les oranges ont été vite mangées. Pour les citrons (presque aussi gros que les oranges...), il fallait trouver une idée. Dans ma famille, il y a deux recettes traditionnelles de tarte au citron : la tarte au citron meringuée (pâte brisée et flan au citron) et les tartelettes à la crème de citron (pâte sablée et crème acidulée au citron). Dilemme... laquelle choisir ? N'ayant plus que 4 oeufs, j'ai opté pour la deuxième solution !

Tarte à la crème au citron

Ingrédients

  • 270g de farine,
  • 200g de sucre (ou 80g de sucre glace et 120g de sucre en poudre),
  • 125g de beurre,
  • 4 oeufs,
  • 300ml de jus de citron (environ 3 citrons),
  • zeste d'un citron.

1. La pâte sablée - Dans un saladier, verser 250g de farine, 125g de beurre très froid coupé en dés, 80g de sucre (ou sucre glace), 1 oeuf et la moitié du zeste de citron. Mélanger avec les doigts afin d'obtenir un sable grossier puis former une boule. Réserver au réfrigérateur une demi-heure environ. Etaler la pâte dans un moule à tarte. Remettre au frais. Mettre des bandes de papier aluminium sur les bords de la tarte pour éviter qu'ils ne s'affaissent à la cuisson. Piquer le fond de la pâte avec une fourchette. Cuire à blanc à 180°C durant une vingtaine de minutes.

2. La crème au citron - Dans une petite casserole, chauffer le jus de citron avec 80g de sucre en poudre. Dans une terrine, mélanger au batteur électrique 3 oeufs et 40g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter 20g de farine. Verser ce mélange dans la casserole de jus de citron. Faire épaissir à feu doux en mélangeant au fouet. Ajouter le reste du zeste. Quand la crème est refroidie, l'étaler sur la pâte sablée et déguster.

Nous avons résisté à la tentation de tout manger et avons offert une petite part à nos amis Jeff et Auré en remerciement des fruits. Et avec les autres citrons, nous avons redécouvert la recette du Lemon Bar.

Source : La tarte au citron de Station Gourmande

Vendredi 7 mars 2008

Petits pains chauds au fromage et au romarin

Ce que j'aime plus que tout dans le Salento (et ça n'étonnera aucune personne qui me connaît), c'est le soleil ! En toutes saisons, il est régulièrement présent. Mais sachez que je n'ai pas perdu mon réflexe de nordiste : profiter du moindre rayon de soleil, comme un précieux cadeau de M. Météo. Savez-vous que dès que le soleil se montre, les Lillois se retrouvent sur les terrasses en jupe, débardeur et lunettes de soleil ? Car il se peut que le lendemain ils doivent ressortir le col roulé et la parka. Toujours est-il que le bon temps m'a permis de faire monter ma pâte à pain dehors, profitant de la chaleur de notre petite terrasse bien abritée du vent. Vous avons-nous déjà dit que la devise du Salento c'est (en dialecte, s'il vous plait) "lu sule, lu mare, lu ientu", soit en italien "il sole, il mare, il vento" et enfin en français "le soleil, la mer, le vent" ? Pour revenir à cette pâte à pain, voici la recette des petits pains chauds au fromage et au romarin !

Petits pains chauds au fromage et au romarin

Ingrédients (pour 6 petits pains):

  • 300g de farine,
  • 70g de provolone (fromage italien à pâte filée),
  • 80g de pancetta fumée (une sorte de lard),
  • 25g de levure de boulanger fraîche,
  • 10cl de lait,
  • 3 cuillères à soupe de crème fraîche,
  • 40g de beurre,
  • 1 cuillère à café de sucre,
  • quelques brins de romarin haché,
  • huile,
  • sel.

1. Pétrissage de la pâte à pain - Mettre le beurre et le lait dans une petite casserole. Faire fondre le tout au bain-marie. Réserver. Lorsque le mélange est tiède, ajouter la levure émiettée et le sucre. Mélanger. Laisser monter la levure une dizaine de minutes. Dans un grand saladier, verser la farine et le sel. Former un puits et y verser le mélange liquide préalablement préparé. Pétrir la pâte avec les mains.

1. Levée et cuisson des pâtons de pain - Former une boule, couvrir d'un linge et laisser reposer dans un endroit tiède (au soleil, sous une lampe, dans le four réglé au minimum, près d'un radiateur, etc.) jusqu'à ce que la pâte double de volume. Pétrir de nouveau il pâton de pâte en y ajoutant le romarin, le diviser en 6 parts égales disposées sur la plaque du four. Laisser de nouveau monter la pâte pendant une heure. Enfourner 15 minutes dans un four à 180°C.

1. Farce fromage / pancetta - Dans une casserole, faire fondre le provolone coupé en dés avec la pancetta en lanières et la crème. Dès que le mélange est homogène, en farcir les petits pains coupés en deux. Attention le mélange n'attend pas, autrement il cuit et se durcit (expérience vécue) ! Remettre quelques minutes dans le four à 200°C.

Servir aussitôt avec une salade par exemple. C'est délicieux et je retiendrai aussi l'idée toute simple de parfumer mon pain au romarin... pour une touche méditerranéenne.

Source: La cuillère d'argent - Edition Phaidon

Vendredi 29 février 2008

Osso-buco à la milanaise

Je me souviens que lorsque nous sommes allés à Florence à Pâques, je découvris l'Osso-buco dans un petit restaurant face au campanile. Une recette typiquement italienne, mais que je connaissais seulement de nom. Depuis que je parle italien, je sais que "osso buco" signifie "os trou". Un os troué ? Os à la moelle, bien sûr ! C'est l'os des pattes du veau qui est utilisé et qui est mijoté à baisse température de façon à rendre la viande fondante et goûteuse.

En fait, l'osso-buco n'est pas spécialement florentin. Ici la recette que je vais vous faire découvrir est lombarde: une spécialité de Milan. Le secret de la saveur particulière de l'osso-buco à la milanaise est la gremolata, un mélange de zeste de citron et de persil qui s'ajoute à la viande quelques minutes avant de servir.

Osso-buco à la milanaise Osso-buco à la milanaise

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 4 tranches de jarret de veau,
  • 1 branche de céleri,
  • 2 carottes,
  • 3 tomates (ou 2 cuillères à soupe de concentré de tomate),
  • 1 échalote,
  • 1 peu de persil,
  • 80g de beurre,
  • 20cl de bouillon,
  • 5 cuillères à soupe de vin blanc sec,
  • le zeste d'un citron non-traité,
  • un peu de farine,
  • sel, poivre.

1. La viande mijotée - Faire fondre le beurre dans une grande casserole et y faire revenir l'échalote hachée. Quand elle brunit, ajouter la viande préalablement enrobée dans la farine. Faire dorer à feu vif. Saler, poivrer et laisser cuire 5 minutes. Ajouter le vin et laisser réduire le jus. Ajouter le bouillon, le céleri émincé et les carottes coupées en rondelles. Laisser mijoter avec le couvercle de la casserole durant 30 minutes à feu doux, en mélangeant de temps en temps. Compléter avec du bouillon si la viande s'assèche.

2. La touche finale - Dans une petite casserole à feu vif, écraser grossièrement les tomates afin d'obtenir une purée de tomates... ou bien utiliser le concentré de tomates. Ajouter-la à la viande avec le zeste de citron et le persil. Remuer doucement et poursuivre la cuisson 3 minutes.

3. La dégustation - Déguster avec un risotto jaune (au safran)... ou un plat de pâtes pour les plus pressés ! Délicieux cet osso-buco, je vous le conseille vivement !

Source: La cuillère d'argent - Edition Phaidon

Vendredi 22 février 2008

Ciceri e tria

Ciceri e tria, c'est le nom d'une spécialité culinaire de Lecce : un primo - plat et pâtes. Je me souviens quand je suis allée dans un petit restaurant de Lecce, cuisine sans chichi. Après l'arrivée d'abondants antipasti délicieux pour se mettre en appétit, vient le choix du plat principal. Pas de carte, mais on discute avec le serveur qui nous propose ses suggestions. Ne parlant pas encore suffisamment bien italien, je me suis fiée à mes amis italiens et j'ai opté pour le plat typique de Lecce, ces ciceri e tria. Je n'avais pas vraiment compris ce que c'était, mais la pasta, j'adore ça !

Lorsque mon assiette arriva, j'ai dû faire une drôle de tête car c'était une énorme assiette de pâtes aux pois chiche. D'une part, je n'avais plus vraiment faim après l'orgie d'antipasti (mais bon, partir d'un resto après avoir pris seulement une entrée, ça ne le fait pas trop selon moi). D'autre part, l'association fève et pâte, ce n'est pas ce qui me branche le plus, dans le genre plat léger. Bref, avec mon petit estomac, je n'ai pu manger que la moitié de mon assiette, avec peine. Le détail que j'ai aimé, c'est que certaines tria (genre de tagliatelles courtes) étaient cuites à l'eau (normales) alors que d'autres étaient frites. Miam miam !

Pas déconcertée par cette expérience, en feuillant mon livre de recettes de pâtes, je me suis arrêtée sur une recette de zuppa di ceci con pappardelle fresche, soit une soupe de pois chiches et parpadelles fraîches. Bilan ? Ce n'est toujours pas le top les pois chiches et les pâtes ensemble... Néanmoins je vous donne la recette, car c'est pas mauvais non plus !

Ingrédients pour les pâtes (pour 4 personnes)

ciceri tria
  • 320g de farine,
  • 3 oeufs,
  • sel.

Ingrédients pour la soupe (pour 4 personnes)

  • 150g de pois chiches secs,
  • 1 oignon,
  • 1 carotte,
  • une branche de céleri,
  • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive,
  • 3 gousses d'ail,
  • 4 feuilles de sauge,
  • 2 tomates rouges mûres,
  • 1 litre de bouillon végétal léger,
  • sel, poivre.

Faire cuire les pois chiches, préalablement laissés une nuit dans une grande casserole d'eau, dans l'eau avec l'ail et les feuilles de sauge pendant environ 35 minutes. Préparer la pâte à pâte et mélangeant tous les ingrédients. Pétrir la pâte pendant quelques minutes. Laisser-la, dans un film transparent, reposer au réfrigérateur. Emincer finement l'oignon et le faire revenir dans l'huile, ajouter la carotte et le céleri, eux aussi émincés. Faire cuire. Ajouter les pois, couvrir de bouillon bouillant. Saler, poivrer et laisser mijoter 10 minutes. Couper les tomates en dés. Laminer la pâte à pâte et couper de larges bandes pour faire des pappardelles. Les faire cuire dans de l'eau salée ou du bouillon. Ajouter les pâtes et les tomates dans la soupe. Servir bien chaud. Saupoudrez de romarin haché.

Vendredi 1 février 2008

Gratin de rigatoni aux carottes, mozzarella et lardons

Voici une recette assez simple de gratin de pâtes à base de carottes, pour traditionnel changer du jambon - gruyère. La photo ne mériterait pas de participer à un concours photo sur le thème de la gastronomie - et n'est pas aussi belle que celle du livre - mais ce fut tout de même très bon.

Avant de commencer :
Les rigatoni sont une sorte de pâtes en forme de tube, assez similaire aux penne.
La provola est un fromage italien de la même famille que la scamorza.

Ingrédients (pour 4 personnes) :

Gratin rigatoni carottes
  • 400g de rigatoni,
  • 4 grosses carottes,
  • 150g de mozzarella,
  • 150g de provola fumée,
  • 60g de lardons,
  • 10 feuilles de basilic,
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olives,
  • une échalote,
  • 1/2 litre de bouillon de légumes,
  • 2 cuillères à soupe de parmesan,
  • sel, poivre.

1. La crème aux carottes - Préparer le bouillon. Emincer l'échalote et la faire revenir avec l'huile dans une poêle à feu doux. Ajouter les carottes épluchée et coupée en rondelles. Saler, poivrer et ajouter le bouillon bouillant. Faire mijoter 20 minutes et mixer le tout pour obtenir une crème (sans mixer, c'est moins joli).

2. Le gratin - Faire revenir les lardons dans une poêle. Cuire les pâtes, les égoutter et les ajouter aux lardons le temps d'unir les saveurs. Mélanger les pâtes aux lardons, la crème de carottes, le parmesan et la provola coupée en cubes. Disposer le tout dans un plat à gratin beurré. Ajouter la mozzarella coupée en dés. Faire gratiner le plat 15 min dans un four à 190°C. Servir chaud.

Source: Gratin di rigatoni con crema di carote, mozzarella e pancetta, In: Pasta & Co. (secca, fresca e ripiena) - Food Editore.

Vendredi 25 janvier 2008

Cake Poire Choco

Parmi mes sites favoris, il y a des blogs d'expatriés, de passionnés de travaux manuels et des amoureux de la bonne cuisine. C'est sur cette dernière catégorie que je m'attarderai aujourd'hui, car le vendredi sur ce blog c'est le jour de la recette. Je lis plus ou moins régulièrement 7-8 blogs culinaires. Il y a le blog C'est moi qui l'ai fait !, l'incontournable, car l'un des premiers et aussi car Pascal Week, son auteur, est fort médiatisée : on la voit dans les revues, à la tv, en librairie. Pour elle, le blogging est passé d'une passion à un métier ! Et ça se voit : l'écriture semble gagner en qualité, mais perdre en spontanéité. J'aime aussi beaucoup lire le blog Cléa Cuisine.... C'est bizarre car je ne suis tentée ni par la cuisine végétarienne, ni par celle japonaise, ses 2 spécialités. Mais j'aime le style, les photos et les réflexions de Cléa. Ensuite, il y a des blog que j'aime regarder, essentiellement pour la qualité de la mise en scène des photos (Tartine Gourmande, encore une bloggueuse expatriée), pour le design du blog (La cuisine de Mercotte) ou les deux à la fois (Delicious Days). Et enfin, les blogs de cuisine italienne. Il Cavoletto di Bruxelles est écrit par Sigrid, une Belge en Italie. Comme j'habitais très très près de la Belgique, je me reconnais parfois quand l'auteur parle de cassonade, d'endives ou de moule frittes. Le blog Et si c'était bon... de Mamina est également riche en recettes, dont de nombreuse inspirée de la cuisine italienne. Et finalement, Ma Dolce Vita : on aimerait des posts un peu plus fréquents, mais au moins, on les apprécie tous autant qu'ils sont !

Aujourd'hui voici donc une recette presque copier-coller d'une recette glanée sur le blog Papilles et Pupilles, elle-même inspirée d'une recette de Fred sur Marmiton...

cake poire choco

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 150 g de farine,
  • 125 g de beurre,
  • 150 g de sucre,
  • 4 oeufs,
  • 100 g de chocolat,
  • 100 g de poudre d'amande,
  • 1 paquet de levure chimique,
  • 2 poires,
  • Cannelle.

1. Poire Choco - Préchauffer le four à 100°C. Eplucher et couper les poires en dés. Les saupoudrer de cannelle. Hacher le chocolat pour en faire des grosses pépites.

2. L'appareil - Mélanger le reste des ingrédients. Ajouter le chocolat et mélanger. Ajouter les poires et mélanger délicatement.

3. La cuisson - Beurrer les moules à muffins. Verser la préparation dedans. Faire cuire 10 minutes à 160°C puis 30 minutes à 180°C.

Source: Marmiton, In: Papilles et Pupilles.

Vendredi 18 janvier 2008

Goulache à la mode italienne

Aujourd'hui nous ajoutons une touche hongroise sur ce blog italiano-français avec cette recette de goulache. A l'origine, le goulache est une soupe avec des morceaux de viande, relevée aux oignons et au paprika. Voici une recette, je ne pense pas que ce soit la recette traditionnelle car elle provient d'un livre italien.

goulache

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 300g de tagliatelles aux oeufs frais,
  • 600g de veau,
  • 1 pomme de terre,
  • 1 oignon,
  • 50g de lardons fumés,
  • 1/2 poivron,
  • 3 cuillère à café de paprika,
  • 1/2 cuillère à café de cumin,
  • 1 cuillère à soupe de farine,
  • bouillon de légumes,
  • huile d'olives,
  • sel.

Oignons et lardons - Faire revenir l'oignon émincé et les lardons dans l'huile. Ajouter le bouillon (ou de l'eau) et faire cuire doucement. Ajouter le paprikas et le cumin.

Veau - Verser la viande coupée en petits morceaux, faire-la rissoler à feu fort et saupoudrer-la de farine. Ajouter du bouillon si nécessaire.

Poivron et pomme de terre - Couper le poivron et la pomme de terre en dés et les faire revenir rapidement dans une poêle avec un peu d'huile. Ajouter-les à la viande et laisser mijoter à feu doux durant 10-15 minutes.

Tagliatelles - Faire cuire les tagliatelles dans de l'eau bouillante. Une fois égouttée, les ajouter à la viande. Servir.

Source: Zuppa gulasch, In: Pasta & Co. (secca, fresca e ripiena) - Food Editore.

page 1 de 5 -

Callback not found for widget arlequin

Calendrier

« novembre 2008
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Partager