Billets du mois de novembre 2005

Mardi 29 novembre 2005

La cucarracha

Je n'étais pas venu vous donner des nouvelles depuis le jour de mon anniversaire... ça fait 5 jours maintenant et je suis sûr que vous étiez déçus à chaque que vous veniez et que vous ne trouviez rien à lire. Mais bon ce n'est pas toujours facile de trouver des choses intéressantes à dire et de prendre le temps de les écrire.

Enfin bref, samedi, nous avons dignement fêté mon anniversaire autour d'un repas Sud Américain (ou du moins à très forte connotation)! Pour l'apéritif, nous avions prévu des tortillas avec une sauce "tomate - poivron - piments - ..." et des rondelles de chorizo (enfin presque... puisqu'on a trouvé que du saucisson milanais épicé ... mais ça ressemblait assez). Tout cela arrosé d'un vin Chilien... pas mauvais ma fois... il nous a d'ailleurs accompagné tout le repas! Ensuite plat unique : chili con carne aux forts accents Méxicains même si c'est plutôt de la cuisine Tex-Mex, je sais. Le Texas est quand même bien frontalier avec le Mexique, et les Mexicains étaients là avant les Texans, alors vous allez pas me dire qu'ils ne se sont pas échangés 2 - 3 recettes de cuisine tout de même ! Ce chili con carne était accompagné de riz ou de crèpes au maïs. Pour terminer, nous avons dégusté un petit sablé à la mangue dont la recette Mexicaine sera bientôt rajoutée à ce site (en début de mois prochain je pense).

C'était une soirée bien agréable qui nous permet toujours plus de nous socialiser. En fait, c'est peut être ça le plus difficile dans une expatriation : c'est de se faire des amis et de passer des soirées sympathiques. Mais bon, pour l'instant, on ne se plaint pas du tout ; à ce niveau là ça ne se passe trop mal... on a fait et on a été invité à plusieurs soirées où on était entourés d'Italiens !

Jeudi 24 novembre 2005

Joyeux Anniversaire à moi

Bon, je vous l'accorde, ça fait un peu mégalo ou schizophrène de se souhaiter son propre anniversaire !! Mais comme ça n'arrive qu'une fois par an, et que c'est l'information du jour en ce qui me concerne, j'ai décidé de vous dévoiler le jour de ma naissance ...

Par un beau soleil d'été ... ah non ça ne colle pas avec le mois de novembre... bref. En ce lundi 24 novembre 1980 naquit le jeune Laurent (ça c'est moi!) à la clinique de la chataigneraie à Beaumont (63 - France) et fit le bonheur de ses parents. Ainsi donc, aujourd'hui j'atteinds le quart de siècle. C'est plutôt bien d'être né une année se teminant par 0 ... comme ça, ça va plus vite pour calculer son âge !

Mais qu'a bien-t-il pu se passer en ce jour ... en 1980 rien de particulier d'après une recherche rapide sur google (enfin mise à part ma naissance!), mais regardons les autres années. Voici d'ailleurs une petite liste que j'ai retenue à l'aide de Wikipedia... pour certains évènements je suis plutôt fier et pour d'autres nettement moins ; ainsi va la vie ! Si vous connaissez d'autres faits marquants du 24 novembre laissez les moi en commentaires ;-)

    Evènements
  • 1095 : Le pape Urbain II prêche la première croisade, pour déloger les Turcs de l'Asie Occidentale et de Jerusalem en particulier.
  • 1642 : Le navigateur hollandais Abel Tasman découvre une île au large de l'Australie, qui sera baptisée Tasmanie en 1853.
  • 1793 : En France, la Convention publie le calendrier républicain, qui remplace de force le calendrier grégorien.
  • 1803 : Inauguration à Paris du pont des Arts.
  • 1859 : Le savant britannique Charles Darwin publie The Origin of Species (De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle).
  • 1874 : L'Américain Joseph Farewell Glidden dépose le brevet du fil de fer barbelé.
  • 1932 : A Washington, le FBI est officiellement créé.
  • 1944 : Seconde Guerre Mondiale, premier bombardement de Tokyo effectué par 88 avions Américains.
  • 1951 : Départ, pour sa première croisière, du navire de recherche du commandant Cousteau, la Calypso.
  • 1963 : Jack Ruby tue Lee Harvey Oswald, assassin présumé de J.F.K.
  • 1965 : Le commandant en chef de l'armée nationale congolaise, le général Joseph Désiré Mobutu, s'empare du pouvoir et élimine le président Joseph Kasavubu.
  • 1980 : Le syndicat Solidarnosc est officiellement enregistré en Pologne.
  • 1993 : A Liverpool, deux ados anglais agés de 11 ans sont condamnés à la détention pour une durée illimitée pour avoir frappé à mort un enfant de 2 ans "pour s'amuser".
  • 1995 : La loi irlandaise sur le divorce est approuvée par loi de référendum.
  • 2000 : Mise en vente en France de la fameuse Playstation 2. L'émeute prévue est là pour accueillir la vedette nippone.

    Joyeux Anniversaire !!!!! Naissances
  • 1784 : Zachary Taylor.
  • 1864 : Henri de Toulouse-Lautrec.
  • 1952 : Thierry Lhermitte.
  • 1954 : Emir Kusturica.
  • 1958 : Alain Chabat.
  • 1980 : Moi.

    Décès
  • 1929 : Georges Clemenceau.
  • 1963 : Lee Harvey Oswald.
  • 1982 : Jacques Tatischeff dit Jacques Tati.
  • 1991 : Freddie Mercury.
  • 1997 : Monique Cerf dite Barbara.

Mardi 22 novembre 2005

Remise de diplômes à travers le monde

Il y a quelques temps déjà, nous avons été conviés à écouter la soutenance de mémoire d'une collègue de bureau, pour l'encourager. Nous allons vous raconter avec un peu de retard comment tout cela se passe en Italie... Notre surprise fut totale de voir combien cette épreuve (ceux qui sont passés par là, comprendront la force du mot) était différente par rapport à la France !

Nous nous sommes retrouvés dans un amphi de 500 personnes environ... où un petit bout de femme parlait là-bas, tout au fond, devant un écran pas assez grand et un micro pas assez puissant (comparés à la taille de la pièce). Et oui, ici on rentre comme dans un moulin, au milieu des soutenances, et on parle sans gêne. Un tour d'horizon du public : beaucoup de monde, des grands-parents aux amis, venus soutenir les futurs diplômés. Quand son tour fut venu, notre amie a revêtu une toge noire et s'est avancée sur la scène pour faire son speech. Une fois fini, le jury, assis au premier rang, s'est levé pour délibérer sur les 6 candidats qui venaient de passer. Devinez quoi ? Eux aussi portaient l'habit noir, avec un jabot blanc (comme les avocats de chez nous !).

Et voilà, attente... Retour du jury... Appel des candidats... Remises des notes (ce jour là, entre 96 et 110/110 "con lode" c'est-à-dire avec félicitations du jury) et du rouleau de papier tant attendu. Puis attention : c'est LE moment solennel ! Le président du jury déclare "au nom de la République italienne" et blablabla qu'ils peuvent désormais porter le titre d'Ingénieur, faire honneur à ce titre et blablabla et qu'ils doivent exercer leur métier selon la loi... et blablabla. D'après Laurent, ça met nettement plus de pression qu'en France ; ici en Italie on se sentirait presque investi d'une mission divine accompagnée de la charge qui lui incombe (une grosse chape de plomb qui vous tombe sur les épaules !).

Et les "dottore" et "dottoressa" rejoignent leur famille qui leur remettent le chapeau noir de diplômé, une couronne à la Jules César et un énorme bouquet de roses. Et là, "Bravo !", "Auguri !", "Brava !"... des dizaines et des dizaines de photos pour en avoir une avec chacun... Moi, je pensais qu'il n'y avait qu'en Amérique du Nord que ça se passait comme ça, avec les rites du chapeau, les toges, etc... Par contre Laurent a été déçu qu'ils ne lancent pas tous leur chapeau, justement comme aux Etats-Unis. Moi, j'ai pas eu droit à tout ça :-( Et ça se passe comment dans les autres pays ?

Samedi 19 novembre 2005

Retour de Pise

Tour de Pise Je suis revenu ! Je vais donc pouvoir vous parler de Pise et de mon petit voyage. Commençons par les choses qui "fâchent" : le PhD. Ce ne sera pas à Pise que je le ferai... l'épreuve écrite m'a été fatale. J'ai eu 22/40 alors qu'il fallait au minimum 28/40 ; mais bon ils ont sorti un sujet à dormir sous la Tour de Pise franchement : il fallait disserter sur "les microcapteurs et les microactionneurs en Bioingénierie"... autant dire pas vraiment ma partie. Mais bon j'ai fait ce que j'ai pu et finalement la note n'est pas si mauvaise sachant que c'était la première fois que j'écrivais 4 pages en Italien... Sinon je réclame au plus vite une reconnaissance des diplômes au niveau européen. Ils ont bien voulu prendre en compte les papiers concernant l'équivalence de mes diplômes même si je les ai apporté le jour même. Par contre ils les ont très mal notés à mon goût. En effet, ils donnent une note aux diplômes pendant qu'on fait la dissertation ce qui permet d'avoir les notes le soir même (car on était que 8). Eh bien j'ai eu 12/30 pour mes diplômes... sachant que j'ai un diplôme d'ingénieur d'une école classée dans les 20 premières par l'express suivi d'un Mastère Spécialisé dans une des 5 premières écoles d'ingé, 12/30 c'est pas cher payé ! Loin de moi l'idée de dire que c'est excellent ou qu'il n'y a pas mieux (ingé ou univ) mais c'est quand même pas si mal et je pense qu'en France je pourrais espérer au moins 20... Vivement une équivalence claire et limpide, encore de l'Europe et toujours plus d'Europe !

Pise Du coup, sur les trois jours où je suis parti, j'ai passé 2 jours dans le train : 2*10 heures de train (+ les retards... 2 heures au retour), 1 matinée dans une salle de cours, et une demi-journée à visiter Pise. J'ai donc fait le tour de Pise (bon ça fait deux fois que je fais ce jeu de mots mais il est tellement facile) en une après-midi. Ce qui est, à mon avis, suffisant lorsqu'on ne visite pas les musées ... mais aucun n'a attiré mon attention particulièrement. Pise n'est pas une très grande ville de Toscane mais elle est charmante et sa visite doit se commencer par le Campo dei Miracoli (ou place des miraculés) qui rassemble la Tour de Pise, la cathédrale, un baptistère et un cimetière. D'ailleurs c'est une vaste escroquerie car la Tour n'est pas du tout penché !! J'ai une preuve sur la première photo de l'album ici. Cette place est très charmante quoi qu'il en soit et on peut y prendre beaucoup de photos ou bien acheter une rollex pas chère (avec deux 'l' puisque je pense pas que ce soient des vraies...), c'est au choix. Ensuite, on peut faire agréablement un petit tour dans le centre historique où on voit des maisons Toscanes typiques (couleurs et formes des toits). Cela peut nous conduire ensuite jusqu'à l'Arno, fleuve qui tortue au milieu de Pise. Sur ses rives, on trouvera à nouveau les ocres, les rouges et les jaunes des maisons Toscanes ; on trouvera également la petite église de Santa Maria della Spina.

Pise est une ville très jolie mais qui ne suffit pas à elle seule de venir dans la région (car visite assez rapide)... c'est pour cela qu'il faut la coupler à la visite de Florence, de Sienne et de la région Toscane en général. C'est d'ailleurs ce que tout le monde fait je crois, et c'est ce qu'on voulait faire un jour si je n'avais pas dû venir à Pise.

Lundi 14 novembre 2005

Détour par Pise

Ou comment faire un PhD en Italie ? Pour l'épisode précédent, c'est ici et cela raconte les difficultés pour l'équivalence des diplômes. Cela étant règlé, enfin on peut l'espérer car j'ai fait les démarches pour... il me reste à passer une épreuve écrite et une épreuve orale pour juger mon niveau scientifique. D'ailleurs ils pourront juger mon niveau d'italien, et ce n'est pas tout à fait gagné.

Je vais donc aller à Pise pour passer ces deux épreuves ... pourquoi Pise ? C'est un peu compliqué mais en fait c'est parce que l'endroit, où je travaille, collabore beaucoup avec l'Université de Pise et parce que l'Université de Pise a un département Bioingégnierie que n'a pas l'Université de Lecce. Mais je postule en même temps à Lecce pour parer à d'autres imprévus.

Ainsi je vais pouvoir aller voir la Tour de Pise pendant 2 jours et apprécier le confort des trains italiens puisqu'il faut un peu plus de 10 heures de train pour aller de Lecce à Pise pour une distance de 950km (mappy annonce 9h en voiture...). Je viens de me rendre compte que les trains ne sont pas particulièrement lents, mais c'est l'Italie qui est trop en longueur ! Dès qu'on veut aller quelque part c'est forcément loin... bonne semaine à vous et au week end prochain je vous raconterai tout et vous montrerai quelques photos de la Tour.

Dimanche 13 novembre 2005

La salle de sport

Cartes de sport Oh mais que sont ces deux petites cartes ?? Eh bien ce sont nos cartes d'adhérent à la salle de fitness qui se trouve à 5-10 minutes de chez nous. Je voulais continuer/reprendre le karaté mais le manque de clubs sur Lecce et la localisation des deux que j'ai trouvé m'a fait un peu renoncé. Ils se trouvent à l'autre bout de la ville, alors pour être sur de faire du sport régulièrement, j'ai opté pour la salle de fitness à coté de chez nous et j'ai entraîné Juliette avec moi (elle était consentante et demandeuse) ! J'ai donc commencé le fitboxe qui allie le fitness et des mouvements de boxe et de karaté, donc ça me va bien. Juliette, quant à elle, essaye différents cours avant peut être de se « spécialiser ». Les formules d'abonnement sont assez pratiques puisqu'en payant un abonnement mensuel on peut aller à tous les cours qu'on veut et profiter de la salle de muscu autant qu'on veut ... on pourrait faire du sport 12h par jour, 6 jours sur 7 ... et devenir un « Jean Pierre » (cf Dany Boon). Mais ne vous inquiétez pas, on ne reviendra pas bodybuilder puisqu'il faut qu'on travaille et qu'on écrive le blog !! En attendant, on transpire et on se défoule 2h par semaine.

Vendredi 11 novembre 2005

Après les emails, les cartes postales...

Les cartes postales sont des choses qu'on pourrait qualifiées de désuètes à l'heure de l'email. En effet, c'est un tout petit bout de carton sur lequel on écrit souvent les mêmes choses parce qu'il est trop petit pour rentrer dans les détails. En plus elle met énormément de temps à arriver ... rendez vous compte 2 ou 3 jours quand tout va bien pour venir de France en Italie. Alors qu'un email est quasiment instantané !

Mais lorsque la boite aux lettres, entrouverte à l'aide d'une toute petite clé ridicule, laisse apparaître une carte postale. Le temps s'arrête, on a l'impression de découvrir un trésor ... elle brille de mille feux à l'intérieur de cette boite de métal. On la libère de sa prison rouillée, notre visage s'illumine et on la brandit comme un trophée longtemps espéré en criant « j'ai du courrier, j'ai du courrier ». Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux ...

Tout ça pour vous dire, que nous en particulier ainsi que tous les expatriés je suppose se font une joie de recevoir une carte postale dans leur boite aux lettres. Cela nous montre qu'on pense à nous sur un autre point du globe et ça nous égaye une journée entière. Pour vous faire partager nos petites « habitudes », je peux vous dire qu'après avoir lu la carte postale, on l'expose à coté de ses consoeurs sur notre bibliothèque. Pour l'instant elles sont uniquement sur les quatre portes vitrées carrées car on peut les coincer entre le verre et le bois. Mais si on reçoit beaucoup il faudra trouver un autre endroit. Lorsque les quatre portes seront bien remplies, on prendra une photo qu'on vous fera partager.

On attend vos cartes postales si le coeur vous en dit ;-) Mais on ne mandit ni carte postale, ni email, ce sont justes des constats généraux :-) Sinon, ici le 11 novembre ce n'est pas férié ... mais on aura le 8 décembre nous (j'y reviendrai)!

Mercredi 9 novembre 2005

Petite recette française

Quand on a des courgettes à manger dans son frigo, on se demande souvent ce qu'on va faire et on finit souvent par choisir une ratatouille ou quelque chose comme ça. Alors pour innover un petit... une petite recette rapide sur le site marmiton.org et on tombe sur Tarte aux courgettes et au chèvre ... cool ça a l'air sympa !! Ah mais on n'a pas de chèvre :-( Bon dommage, qu'est ce qu'il y a d'autre ? Soupes, veloutés... mouais bof. Tian... non ça me dit rien :-( Bon on attend demain et on achète du chèvre et on fait la tarte aux courgettes et au chèvre, ok ?

D'accord, ça marche, on fait comme ça !! En plus, ça nous permet de vous proposer notre première recette Française ... même s'il y a un petit doute sur le curry de porc qui pourrait venir des Antilles et ainsi de France ! Enfin bref, pour aujourd'hui c'est une recette bien Française !

Tarte chevre et courgettes Tarte chevre et courgettes

Ingrédients :

  • 1 rouleau de pâte feuilletée,
  • 2 courgettes,
  • 1 buche de chèvre frais de 200g,
  • 3 oeufs,
  • 1 c. à soupe de moutarde,
  • noix de muscade, sel, poivre.

1. Préchauffer - la pâte feuilletée à blanc pendant 10-15 min au four à 200°C (thermostat 6/7) après l'avoir étalée dans le plat à tarte.

2. Courgettes - Eplucher les courgettes, les couper en rondelles et les disposer sur le fond de tarte (après l'avoir sortie du four). Essayer des les disposer joliment en cercles concentriques sur 2 ou 3 niveaux (enfin à peu près).

3. Liant - Dans un bol, mélanger les oeufs avec la moutarde, la muscade, le sel et le poivre. Verser ce mélange sur les courgettes et enfourner 10 minutes.

4. Chèvre - Ensuite, couper le chèvre en rondelles ou en morceaux selon la forme de votre chèvre. Sortir le plat à tarte du four, puis disposer le chèvre dans le plat sur les rondelles de courgette. Enfourner une trentaine de minute pour finir.

5. Service - Servir chaud ou froid selon vos préférences et vous pouvez l'accompagner d'une salade verte assaisonnée.

Mardi 8 novembre 2005

Les emails et le blog ... et digression sur la France du moment

Cela fait quelques temps déjà que j'ai remarqué cet effet pervers du blog ... En effet, je me suis aperçu que je recevais nettement moins d'emails, pour ainsi dire presque aucun. Il est vrai que je n'en écris quasiment pas plus. Donc voici tout le problème d'écrire un blog : une fois qu'on a écrit toutes nos nouvelles et tout ce qu'on pensait sur le blog, eh bien on ressent moins le besoin d'écrire un email, ou alors on n'en a moins envie, ou encore on a l'impression de se répéter. Ainsi on préfère donner des nouvelles générales à quiconque voudra bien les lire. On espère fortement que les personnes qui nous sont chères liront ce blog. A cet instant, il faut que je fasse une petite digression. En effet, on peut séparer d'un coté la famille pour laquelle on est sûr qu'elle se rend sur le blog et à qui on téléphone (merci Skype et les cartes prépayées) régulièrement, et de l'autre les amis pour lesquels on ne peut qu'espérer...

C'est vrai qu'on l'a bien cherché puisque c'est nous (les expatriés) qui avons décidé de partir loin de nos bases, de nos amis et notre famille. Pour en revenir aux email des amis ; de notre côté on ne fait pas assez d'effort pour écrire des emails personnalisés et demander des nouvelles ... (désolé) ... mais de leur côté ils ne font pas plus d'effort ! Euh...... je ne vise personne en particulier, c'est une réflexion générale, ne le prends pas pour toi surtout ;-) J'imagine (ou j'ose espérer) qu'ils prennent de nos nouvelles sur le blog ... et que ça leur suffit également, ils ne sauraient pas quoi demander puisqu'ils savent déjà tout, et ne ressentent pas plus le besoin de raconter ce qui leur arrivent ! C'est dommage parce que ça nous intéresse je vous assure. Heureusement que certains laissent parfois un petit commentaire ça fait toujours plaisir ! Mais bon je vais essayer de remédier à cela et d'écrire des emails plus souvent, ne serait ce que pour demander des nouvelles, et de votre côté essayer de me répondre ;-)

D'ailleurs tout ce qui se passe en France nous intéresse, on se tient au courant, c'est assez facile avec internet maintenant ! De plus, en ce moment, ce n'est pas bien difficile d'avoir des nouvelles de France, il suffit de lire n'importe quel journal, ou d'allumer n'importe quelle chaîne de télé. Ce n'est malheureusement pas de très bonnes nouvelles que l'on voit. Je ne vous donnerai pas mon avis sur ce qu'il se passe parce que je n'en ai pas envie ici. Mais cela fait toujours un petit peu « mal » de voir des images de « guérilla » et de se dire que ça se passe aujourd'hui en France. Et c'est la même chose à travers tous les pays de la Terre, le monde est tourné vers la France et s'étonne, s'inquiète, préconise à ses ressortissants de faire attention, parle de guerre civile (!?), se plait à dire « que la France donne parfois des leçons de morale » mais « que son modèle d'intégration est un échec ». Ce matin, en écoutant la radio pour se réveiller, j'ai entendu que les Italiens se demandaient si les mêmes phénomènes pouvaient s'étendre en Italie puisque, apparemment ils ont aussi des banlieues défavorisées. Mais je crois que ce n'est pas le cas car la situation est différente. L'image de la France n'en ressortira pas indemne, mais si en fin de compte ça pourrait lui permettre de rebondir...

Dimanche 6 novembre 2005

Lemon bar

Ces barres au citron font partie du patrimoine culinaire américain ... donc les anti-américains primaires peuvent passer leur chemin sans que cela ne me fasse ni chaud ni froid ! Peu importe d'où elles viennent à vrai dire, ces barres sont délicieuses ... une garniture fondante au citron repose sur une pâte sablée ! Vous en avez déjà l'eau à la bouche.

De plus, elles regorgent d'avantages : tout d'abord elles sont très facile à faire - tous les ingrédients sont à coup sûr déjà dans votre cuisine, ensuite elles sont facilement transportable puisque pas très fragiles, et enfin elles peuvent être préparées à l'avance car elles se conservent très bien ... D'ailleurs il est même conseillé de les préparer à l'avance (entre 2 et 5 jours). Bon je vous laisse, il faut que j'aille manger le dernier morceau avant que Juliette ne le dévore !

Lemon bar

Ingrédients pour la pâte :

  • 125g de farine,
  • 60g de sucre,
  • 90g de beurre,
  • 3 c. à soupe de noix de coco,
  • 1 pincée de sel.

Ingrédients pour la garniture :

  • 180g de sucre,
  • 2 oeufs,
  • 60ml de jus de citron,
  • 1 c. à soupe de zeste de citron,
  • 1 c. à café de farine,
  • 1/2 c. à café de levure chimique.

1. Préparer la pâte - Couper le beurre froid en petits cubes. Puis émietter et malaxer tous les ingrédients de la pâte avec les doigts dans un saladier jusqu'à agglomération de tous les ingrédients.

2. Première cuisson - Choisir un moule pas trop grand et plutôt rectangulaire. Placer au fond du moule une feuille de papier sulfurisé pour que ça n'accroche pas. Déposer et presser la pâte de façon homogène. Faire cuire 20 à 25 minutes au four à 180°C (jusqu'à ce que les bords commencent à dorer).

3. Préparer la garniture - Mélanger tous les ingrédients de la garniture au fouet de manière à obtenir un mélange lisse.

4. Cuisson finale - Une fois que la pâte est cuite, sortir le moule du four et verser la garniture sur la pâte encore chaude. Remettre au four pendant 30 minutes toujours à 180°C. La surface des barres ne dore pas, la cuisson est finie lorsque la garniture est légèrement collante au toucher.

Jeudi 3 novembre 2005

Le Pape nous a visité

Il y a quelques jours, j'ai vu apparaître un nouveau point rouge sur la carte de localisation de nos visiteurs (vous pouvez la voir en cliquant sur Accueil dans le menu à gauche). Ces points rouges représentent les capitales des pays ... or ce nouveau point rouge est apparu juste sous Rome ; ils sont d'ailleurs presque confondus ... Je me suis dit que c'était bizarre et je suis allé voir les statistiques un peu plus en détails. C'est alors que sont apparus ces trois mots : "Vatican City State" ! Cela veut dire qu'une personne du Vatican s'est connecté sur notre blog ... bon il n'a visité que quelques pages ... mais je ne sais pas si beaucoup de sites peuvent se targuer d'avoir ce point rouge ;-) Cela peut nous faire dire que le Pape est à la pointe de la technologie !! Et puis même si ce n'est pas vraiment le Pape en personne qui est venu, le titre est quand même plus accrocheur que "le webmaster du Vatican est venu sur notre blog"... De toute façon, je connais le pays et l'adresse IP des visiteurs mais ce n'est pas encore possible de connaître celui ou celle qui est au clavier !

Mardi 1 novembre 2005

Je rends les gens aimables et je rosis leurs fesses

Par ici la recette Mais la carotte bien sûr ! Et est-ce vrai qu'elle rend aimable? Je suis allée chercher la réponse sur le site pourquois.com*. Et bien, vu l'origine de l'expression, j'en doute. Je vous livre ici l'histoire de la carotte aimable : "La carotte s'est faite cette sympathique réputation grâce à l'âne ! En effet, on dit que la carotte rend aimable car la carotte était destinée aux ânes pour les faire avancer. On connaît le caractère extrêmement têtu d'un âne, que seule sa friandise favorite peut rendre soudainement obéissant et donc... aimable !"

J'ai aussi découvert que si on marie la carotte avec de la cannelle et de la noix de coco, ça donne : le gâteau à la carotte et à la noix de coco ! Seuls ceux qui n'ont pas goûté trouveront ce dessert étrange ou surprenant car ça ne "goûte" pas la carotte. Bon, mieux vaut être équipé d'un mixer ; mais même sans (et avec une fourchette), nous avons obtenu un délicieux gâteau très parfumé.

* Plein d'autres explications d'expressions amusantes - et instructives - sur ce site !

Gateau Gateau

Ingrédients :

  • 300g de carottes (soit 5-6 grosso modo),
  • 150g de sucre,
  • 150g de noix de coco,
  • 75g de farine,
  • 3 oeufs battus,
  • 100g de beurre fondu,
  • zeste d'1/2 citron,
  • 1 sachet de levure chimique,
  • 2 c. à café de cannelle,
  • 1/2 c. à café de noix de muscade,
  • une pincée de sel.

1. Faire une purée de carottes - Faire cuire les carottes dans l'eau bouillante ... puis les écraser à la fourchette... ou mieux, passer les au mixer si vous en avez un.

2. Battre les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

3. Mélanger la farine, la levure, le beurre fondu et la noix de coco.

4. Ajouter les carotte et les zestes... et mélanger.

5. Monter les blancs en neige - les ajouter et mélanger.

6. Enfourner à 200-220°C pendant 40 minutes environ.

Callback not found for widget arlequin

Calendrier

« novembre 2005 »
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Partager