Vendredi 7 novembre 2008

Les Ch'tis débarquent en Italie

Cela fait quelques jours que la bande annonce de Bienvenue chez les Ch'ti a fait son apparition à la télé italienne. Ca fait bizarre d'ailleurs d'entendre Dany Boon parler italien. Mais depuis le 31 octobre, le film est sorti dans les salles de cinéma italiennes sous le nom Giù al Nord.

Comment s'y sont-ils pris pour traduire ce film franco-français en italien ? Ils sont partis du principe qu'en Italie aussi il existait une forte division Nord - Sud, basée sur des différences de mentalités, situations économiques, climats, dialectes, valeurs, etc. Mais, c'est une division à l'envers : le Nord de l'Italie est plus riche que le Sud... Mais pas totalement à l'envers : le climat est plus chaud dans le Sud que dans le Nord, comme en France. Pas facile ! Du coup, le titre même de la version italienne du film montre ce paradoxe : "Giù al Nord" signifie quelque chose comme "en bas dans le Nord" (en anglais ça donne mieux, je trouve : ce serait "Down in the North". Quant à la traduction du Ch'ti, nous avons vu seulement la version française, mais il semble que le Ch'ti n'ait pas été remplacé par un des nombreux dialectes d'Italie, mais une variante de l'italien a été inventée dans laquelle les S se prononcent CH par exemple.

Reste à savoir comment le film sera accueilli par les italiens. Je ne crois pas qu'il battra des records comme en France, mais en tant que lilloise, j'espère quand même qu'il ne fera pas un flop ! Sinon, nous sommes quand même trois Ch'ti expatriées à Lecce, nous irons expliquer le film et faire sa promotion auprès des italiens ! Enfin, je suis moins experte qu'elles 2 en culture Ch'ti, car "biloute" n'a jamais fait partie de mon vocabulaire et ma grand-mère ne servait pas de verre d'alcool à son facteur... Peut-être suis-je une Ch'ti des villes ?

Mercredi 5 novembre 2008

Lecce : église Santa Croce

lecce

Eglise Santa Croce • Lecce (IT) • 11 août 2005

Cette photo fait partie d'une petite série sur la ville de Lecce où on a vécu pendant 3 ans et demi et que nous allons bientôt quitter.

Lundi 3 novembre 2008

Ancienne carrière de bauxite

Nous avons découvert une dernière curiosité à deux pas d'Otranto. Comme d'habitude il faut savoir où aller pour y arriver parce que la route n'est pas très accueillante et les panneaux absents... Enfin bref, l'une des dernières petites merveilles découvertes en Italie est une ancienne carrière de bauxite. Certains disent que ça ressemble à Mars...

carrière bauxite carrière bauxite carrière bauxite

Personnellement je trouve que c'est plutôt un premier goût d'Australie... Mais j'ai peut être l'esprit un déformé en ce moment ;-) Cette terre rouge, moi, ça me fait penser aux photos que j'ai vues de l'outback australien. A vérifier prochainement ! Au centre du cratère se trouve un lac dont on peut faire le tour sur la crête. On peut également descendre jusqu'au bord du lac pour aller voir les roseaux, mais une fois en bas, la seule chose à faire est de remonter...

carrière bauxite carrière bauxite carrière bauxite

C'est une jolie petite curiosité qui ne prend pas trop de temps à visiter. On en fait le tour très rapidement mais ça vaut le détour !

Samedi 1 novembre 2008

Assurance santé pour l'Australie

Après le visa et le billet d'avion, nous nous attaquons à la question de l'assurance santé... et il y a de quoi se gratter la tête ! Parce qu'au pays des assurances, tout est fait pour que ce ne soit jamais sûr de rien. Pour commencer, il y a une liste d'assurance possible longue comme le bras. Bon, elle se réduit un peu une fois qu'on sélectionne celle qui nous couvre entre 3 et 12 mois à l'étranger et hors d'Europe. Mais bon celles qui restent doivent se mettre d'accord pour être meilleure dans telle ou telle catégorie, mais nettement moins intéressante pour telle autre. Du coup, point de numéro 1. Et il faut faire un compromis par rapport à notre propre personne.

Heureusement certains sont passés par là avant nous et nous simplifient la tâche, comme par exemple avec ce tableau comparatif sur le wikioz. Il n'est pas tout à fait jour, mais il permet déjà d'y voir plus clair. Il n'est pas non plus complet puisqu'il manque les grosses assurances type "Mondial Assistance" mais coûte au moins le double de celles proposées. Ensuite nous avons fait un peu comme tout le monde, c'est à dire éliminer celles qui ont des franchises. Il nous restait donc à choisir entre Globe Partner, ASFE et ISI Travel, qui s'est retrouvé être un duo après rapide élimination d'ISI Travel car peu pratique (même si pas besoin d'avancer les frais). En effet, il faut les appeler à chaque fois pour qu'ils indiquent le médecin ou l'hopital dans lequel on peut aller, sinon ils ne remboursent pas... pas très pratique en cas d'urgence !

Bon, maintenant on peut se gratter la tête seulement entre deux assurances... Globe Partner et ASFE sont toutes les deux très proches que ce soient au niveau des remboursements qu'au niveau des tarifs. Globe Partner est plus limité au niveau des sports à risques mais on ne va pas en Australie pour faire de l'alpinisme ou des sports aériens. D'autre part, elle ne fournit pas non plus de responsabilité civile dans les activités professionnelles. Mais cette dernière est normalement fournie par votre employeur... à part quand on fait du "fruit picking", mais ce n'est pas notre intention. Les points positifs de Globe Partner sont de meilleures conditions pour la visite d'un parent en cas d'hospitalisation (remboursement du billet A/R et de l'hébergement pour une hospitalisation de + 6 jours). De plus, elle prévoit une assurance bagages pendant le trajet, ce qui n'est pas rien même si toutes les choses de valeur sont exclues (portable, appareil photo, bijou) et que notre carte de crédit doit nous fournir plus ou moins les mêmes services. Enfin, on peut y souscrire et la renouveler en ligne de mois en mois, idéal quand on ne sait pas exactement combien de temps on part. De plus, on est couvert dès l'inscription et le paiement en ligne. L'ASFE ne propose que des formules 3, 6, 9 ou 12 mois à décider avant le départ avec une inscription papier qui prend toujours quelques semaines.

Ainsi, je crois bien qu'on va choisir Globe Partner... en plus on a le droit à 10% de réduction en passant par le forum des pvtistes !

Jeudi 30 octobre 2008

Lecce : palazzo Elia Fazzi

lecce

Palazzo Elia Fazzi • Lecce (IT) • 20 mai 2007

Cette photo fait partie d'une petite série sur la ville de Lecce où on a vécu pendant 3 ans et demi et que nous allons bientôt quitter.

Mardi 28 octobre 2008

Liquidation

Le jour du petit départ approche. En effet, dans un mois nous passerons de l'Italie à la France, avant de continuer notre route un mois plus tard vers l'Australie. Nous avons donc quelques choses plus ou moins grosses qu'on souhaiterait vendre avant notre retour en France ou juste au moment de notre retour.

Commençons avec du lourd : la voiture ! Nous vendons donc une citroën C2 1.1 essence. Achetée neuve en juillet 2005, elle a actuellement 35.000km. Elle est noire métallisé avec des sièges intérieurs orange. Voici quelques caractéristiques techniques : 3 portes, 4 passagers, airbags conducteur, passager et latéraux, ABS, climatisation, vitres électriques, fermeture centralisée des portes, auto-radio CD, ... De plus, l'entretien a été fait régulièrement et elle est en excellent état, n'ayant jamais connu d'accident.

citroen citroen

Elle est actuellement disponible sur Lecce en Italie. Mais si nous n'arrivons pas à la vendre d'ici fin novembre, nous la ramènerons sur Clermont-Ferrand le 30 novembre. Si vous êtes intéressés et que vous souhaitez de plus amples informations, veuillez nous contacter ici.

D'autre part, nous avons d'autres petites choses à vendre : un ventilateur sur pieds, un épilateur Calor Expertise Body 7825.05, une imprimante Canon Pixma IP1500, des pots pour plantes vertes et leur sous pot, une carte Tv - WinTV USB2 Hauppauge, une manette Saitek P880 dual analog Gamepad pour ordinateur, trois étuis porte CD. Pour tous les détails et les prix veuillez regarder l'image ci-dessous. Aux prix indiqué, il faut rajouter les frais de port variables selon les objets et les destinations. Si vous êtes intéressés, veuillez nous contacter ici.

liquidation

Dimanche 26 octobre 2008

Endeavour Research Fellowship

Jeudi dernier, je consultais mes emails comme tous les matins en arrivant au boulot. Mais cette fois-ci deux ont particulièrement attiré mon attention... Ils étaient tous les deux envoyés par la même personne, mais le premier avait pour objet "Endeavour Research Fellowship" alors que le second avait "Successful Notification - SNINT". Mon coeur a commencé à battre un peu plus fort. Je vous rappelle qu'au mois de juillet, j'avais postulé pour une bourse de 6 mois en Australie. La réponse devait être donnée au mois d'octobre sans plus de précision... C'est donc le 23 octobre qu'ils ont décidé de dévoiler les résultats !

L'objet du second email laissait entrevoir une issue heureuse mais la dose d'adrénaline qu'il venait de m'être délivrée m'empêchait de réfléchir. J'ai donc parcouru les pdf en pièces jointes plusieurs fois. Le premier email était une lettre de la ministre de l'Education Australienne et le second était une lettre de l'organisme s'occupant des Endeavour Awards. Toutes les deux me félicitaient d'avoir été sélectionné pour recevoir cette bourse ! C'est formidable, je suis très content !! Du coup, jeudi matin, je n'ai pas été très productif car j'étais totalement excité par cette nouvelle... La liste de tous les vainqueurs de la bourse se trouve ici.

J'ai pris quelques heures avant d'accepter la bourse mais le résultat ne souffrait d'aucun suspens. Je ne connais pas encore tous les détails pratiques car ils attendaient que j'accepte la bourse avant de m'affecter une personne qui suivra mon dossier et de me donner plus d'information. En tout cas, si tout se passe comme prévu, je serai pendant 6 mois dans le labo de Computer Science de New South Wales University, qui se trouve à Sydney. Bon, maintenant, il ne reste plus qu'à trouver un boulot à Juliette pour la même période...

Vendredi 24 octobre 2008

Lecce : porta Rudiae

lecce

Porta Rudiae • Lecce (IT) • 4 octobre 2008

Cette photo fait partie d'une petite série sur la ville de Lecce où on a vécu pendant 3 ans et demi et que nous allons bientôt quitter.

Mercredi 22 octobre 2008

L'Italie met sur le grill le plan climat Européen

En parallèle de la crise financière se déroulent, en Europe, des négociations au sujet de la lutte contre le réchauffement du climat. Et c'est pour ainsi dire plus difficile que prévu... à cause de la crise financière ou bien ne sert-elle juste que de prétexte ? L'Italie en tout cas est bien prête à mettre son véto si le plan climat n'est pas assoupli. Nicolas Sarkozy, quant à lui, espère boucler les pourparlers d'ici à la fin de la présidence française de l'Union, en décembre (pour que quelque chose de fort ait été décidée sous sa présidence ??). En tout cas débats houleux, manoeuvres en tout genre, batailles de chiffres ont lieu depuis le 16 octobre.

L'Italie tente de se trouver des alliés. Selon ses dires, ils seraient au nombre de 8, tous dans l'Est de l'Europe. La Pologne est de ceux-là, mais on ne peut pas dire qu'ils soient vraiment unis et décidés à faire bloc en cas de confrontation sérieuse. L'Italie semble assez seule dans ce combat et brandit la menace du véto. Au niveau de l'image, ce serait désastreux d'être le pays qui a bloqué un plan ambitieux contre le réchauffement climatique. Ce serait même une honte ! Mais l'Italie ne fait que défendre ses intérêts et son industrie. Pays encore très industrialisé, l'Italie paiera très cher le respect des règles imposés par le plan climat. Or en ce début de période de récession, le gouvernement italien dit que l'Italie ne peut pas se le permettre.

C'est sûrement vrai et c'est bien dommage. Mais on apprend, selon des sources Européennes, que d'une part les chiffres avancés par l'Italie sont un peu gonflés (ça leur couterait en fait la moitié de ce qu'ils disent), mais que d'autre part cette situation est due au fait que l'Italie est le mauvais élève de Kyoto. En effet, si elle avait commencé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre dès le protocole de Kyoto (ayant comme référence les émissions en 1990), le coût lui aurait été bien moindre que pour l'Allemagne ou la Grande-Bretagne. Oui mais voilà, l'Italie a pris des largesses avec les règles du protocole de Kyoto. Ainsi si on fait le même calcul mais en partant des émissions de 2005, alors il est vrai que ça va lui coûter plus cher que l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

Mais que doit-on faire ? Continuer d'asphyxier la planète ou bien asphyxier économiquement l'Italie ?? Je serais plutôt pour donner un bel exemple à tous les pays du monde avec un bon plan climat. Et si la situation est aussi grave que montrée par les chiffres italiens, alors il faudra aider l'Italie. Mais selon moi, c'est quand les choses ne vont vraiment pas bien qu'il faut faire des gros efforts de changement. Cela empire peut être la situation pendant quelques temps, mais au moins quand ça repart, on en bénéficie à plein !

Lundi 20 octobre 2008

Chute du Dollar Australien

Depuis environ 4-5 ans, il fallait débourser 0,60 à 0,65 euro pour 1 dollar Australien. Or depuis depuis 2 mois (août 2008), il est en chute libre avec une accélération lors de ces quelques dernières semaines et la crise financière. Il faut maintenant seulement 0,50 euro pour 1 dollar Australien !

dollar australien

Je pense qu'à terme, il devrait remonter jusqu'à son taux "initial". Maintenant la question qui nous importe est de savoir si on pourra en profiter. Ce serait vraiment très intéressant s'il pouvait maintenir ce taux de change jusqu'à début janvier ! Sinon il faudrait qu'on achète tout de suite des dollars australiens... mais bon, on ne vas pas emmener une valise de billets avec nous ;-) D'autre part, le temps que des dollars australiens arrivent à Lecce, on risquerait d'être déjà parti d'Italie ;-)

Samedi 18 octobre 2008

Brèves italiennes

Hier vendredi 17, était une journée de grève en Italie, grève de la fonction publique (évidemment ?). Ils faisaient grève pour le non renouvellement de plusieurs milliers de postes, principalement dans la recherche et l'éducation. La situation est un peu plus compliquée à expliquer en détails. En effet, en Italie et dans la fonction publique, il y a beaucoup de contrats précaires de 6 mois à 1 an qui étaient renouvelés jusqu'alors. Or le gouvernement précédent a fait voté une loi interdisant d'aller au delà de 3 ans de contrat précaire dans la même institution mais en forçant ses mêmes institutions (sous certaines conditions) de stabiliser les personnes en leur donnant dans un premier temps un CDD de 5 ans puis un CDI. Le gouvernement actuel a décidé de geler ses stabilisations, sans pour autant annuler la loi interdisant d'avoir plus de 3 ans de contrat précaire. Du coup ces personnes concernées vont se retrouver sans travail. Evidemment le gouvernement actuel se défend de cette situation en disant que ce n'est pas la réalité. Soi-disant des concours publics seront organisés majoritairement à l'intention des "précaires", pour que la stabilisation soit évaluée sur la compétence des gens et pas seulement sur l'ancienneté. Je vous laisse juge de la situation, mais comme toujours dans ces cas là, il est difficile de se faire une idée tranchée...

A charge des "précaires", on peut noter qu'aucun ne voit pas plus loin que la fonction publique. Pour eux le privé n'existe pas... vous comprenez s'ils ne sont plus embauchés dans la fonction publique, ils sont condamnés à ne pas avoir de travail... Je trouve ça désolant comme façon de penser. Je comprends que dans l'Italie du sud, le constat n'est pas loin d'être vrai mais en Italie du Nord, ils ont une manque de main d'oeuvre dans certains secteurs.

L'autre actualité du moment est la suite du roman Alitalia. Pour rappel, pendant les élections, Berlusconi avait torpillé la proposition de reprise d'Air France en disant qu'il avait contacté plusieurs entrepreneurs italiens qui étaient d'accord pour s'associer et reprendre la compagnie. Après quelques longues semaines d'attente, ce groupement d'entrepreneurs italiens s'est créé et fait connaître (sous le nom de CAI). On passera sur le fait que la banque censée conseiller le gouvernement sur la vente et la solvabilité de l'acquéreur, était elle-même à l'intérieur de ce groupement... Le gouvernement Berlusconi était tout de même aux anges en se disant qu'il tenait une première victoire politique. C'était sans compter les syndicats d'Alitalia qui refusait les conditions de reprise et surtout les nouvelles conditions contractuelles. Je passerais sur les pseudo abandons des tractations de la CAI, les divers ultimatums et les différentes difficultés. Finalement, le jour où Alitalia aurait pu perdre sa licence de vol et était plus ou moins en train de racler les fonds de tiroir pour payer kérosène et autres, un accord avait été trouvé entre la CAI et les syndicats. Formidable ! Tout le monde était content et se félicitait de cet accord obtenu début septembre. Le week end dernier, on a cependant appris que rien n'était réglé, rien n'a été signé, rien n'a été payé... du coup, je me pose une question : qui paye le kérosène actuellement ??

Mercredi 15 octobre 2008

La rédac du mois : un dîner en tête à tête

L'idée est plutôt séduisante: chaque mois, le même jour, à la même heure, les blogueurs qui le souhaitent écrivent sur un sujet commun. C'est la rédac' du mois ! Aujourd'hui, une personne célèbre va avoir le droit de dîner avec chacun de nous : Noelia, Bergere, Bertrand, JvH, Hibiscus, Anne, Julien, Chantal, Looange, Jo Ann v, Cecfrombelgium, Julie70, Gazou, BlogBalso, Lydie, Lucile, Optensia, Joël, Lodi, Linda, Denis, Julie, Le chat qui, Ckankonvaou, Asibella, Mariuccia, Brigetoun, Renée, Mouton, Agnes, Laetitia, MissBrownie, Karmichette, Rikard, Pivoine Merlin, Sandrine, Andree, Orchidee, Laure, Virginie, A-So.

Avec qui de célèbre, je pourrais bien dîner... ? Je ne sais pas trop qui choisir parce que je ne suis pas vraiment fan de quelqu'un en particulier. Je vais inviter deux personnes à ma table : Alyssa Milano et Paul Hogan. Alyssa parce qu'elle est de compagnie agréable :-) Mais finalement, je ne saurais pas trop quoi lui raconter tout au long du repas. C'est là qu'intervient Paul, alias Crocodile Dundee !

Ce serait certainement le bon moment pour lui demander les bons coins à ne pas manquer en Australie (que ce soit les plus connues ou les plus cachées). Autour d'un steak d'autruche, je l'écouterais indiquer la route vers "boudebrousse" dans les territoires du Nord. Je l'écouterais aussi raconter les fêtes Aborigènes traditionnelles auxquelles il a participé pour rêver. Je serais très honoré d'y être convié mais il faudrait que ça vienne naturellement, pas que ce soit une fête pour touristes. Le repas se terminerait sûrement par une "Aussie Pavlova" un très bon dessert à base de meringue, crème chantilly, chocolat et fruits australiens et je lui demanderais si je pouvais emprunter son célèbre chapeau durant mon voyage en Australie. C'est trop la classe un chapeau avec des dents de crocodile autour !! Puis quand même, je n'oublierais pas de prendre quelques photos au bras d'Alyssa ;-) Mais peut être que les paparazzis s'en seront déjà chargés (surtout s'ils ont bien reçu mon appel téléphonique ;-)

- page 2 de 53 -

Callback not found for widget arlequin

Calendrier

« novembre 2008
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Partager