Nous nous dirigeons encore plus vers le sud du pays mais en s'enfonçant un peu plus dans les terres et ça se ressent par les températures qui augmentent jusqu'à 40°C... mais cela reste moins humide qu'à Lecce, donc disons que nous sommes habitués (un peu). Nous quittons Canberra sans trop de regret et nous retrouvons le New South Wales. Il y a quelques nuages mais ils vont très vite disparaître (comme vous pouvez vous en doutez vu ce que nous venons d'écrire).

Un premier arrêt nous conduit jusqu'à Yass, une charmante petite ville coloniale. Sa rue principale est bordée de maisons d'époque qui sont faites selon deux modèles principalement. Ou bien une façade très plates avec une avancée qui couvre tout le trottoir (type véranda mais en bois), ou bien cette "veranda" sert de terrasse au premier étage. Nous faisons le plein d'essence car Safari est du genre gros buveur (mais dans la moyenne des campervan équivalents). Heureusement que l'essence est moins cher qu'en France : à peu près deux fois moins. A propos de Safari, nous avons pris le coup de main pour démarrer et nous n'avons plus vraiment de problèmes de ce côté là. Il suffisait d'ailleurs de lire le manuel d'utilisation et c'était écrit dedans ;-) Nous avons aussi trouvé une petite table de camping qui prend peu de place une fois pliée. Nous l'apprécierons au plus haut point lors des repas du soir.

Nous poursuivons jusqu'à Gundagai qui tombe à point nommé pour déjeuner ! A nouveau c'est une ville coloniale mais avec une particularité en plus : elle possède le plus long pont en bois de l'Australie qui a un peu souffert. Il était encore ouvert aux piétons il y a peu... mais vu sa tête et ses ondulations, on comprend qu'il soit totalement fermé. Il reste néanmoins la principale attraction de la ville. Nous continuons notre route vers la vallée de la Murray. Quelques vignes font leur apparition au bord de la route mais c'est vraiment au bord de la rivière Murray qu'elles se trouvent. Nous faisons un petit arrêt à Holbrook où un sous-marin est exposé dans un musée... Allez donc savoir pourquoi il y a un sous marin dans cette ville loin d'un quelconque océan. Notre arrêt est plutôt intéressé par l'office de tourisme pour trouver un camping pour la nuit. Celui qu'on visait principalement est accessible uniquement aux véhicules 4x4. Nous ne dormirons donc pas de nouveau dans un Parc National, mais dans un caravane-parc perdu au milieu de nulle part. Mais il a de l'ombre pour Safari, un peu de pelouse verte et une piscine, entre autres. C'est là que nous passerons la nuit et d'où nous écrivons ces quelques lignes.

yass